Construction Numérique

Intégrer le changement climatique dans les projets de construction

Mots clés : Aménagement du territoire

Métiers du BTP, responsables de l’aménagement du territoire, énergéticiens, agriculteurs, cet outil est fait pour vous : le portail Drias (1) les futurs du climat, présenté le 24 juillet par Météo-France, se veut un « pilier de la fourniture de services climatiques » au service de tous ceux « dont les investissements ont une portée longue dans le temps ».

Quelles que soient les mesures qui pourront être prises au niveau national, les accords qui pourront être obtenus au plan international, une chose est désormais certaine : « on aura à s’adapter au réchauffement climatique », a rappelé le directeur général de l’Energie et du Climat, Pierre-Franck Chevet, lors de la présentation de ce nouvel outil, l’une de la centaine de mesures décidées dans le cadre du Plan national d’adaptation au changement climatique arrêté en juillet 2011 par le précédent gouvernement.

Développé par Météo-France avec la collaboration de l’Institut Pierre Simon Laplace, le portail a donc bénéficié d’un soutien important du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Son objectif : déterminer l’évolution d’un certain nombre de paramètres climatologiques (nombre de jours de gel ou de canicule, fréquence de vents violents, etc.) à l’échelle de 8 km sur l’ensemble de la France métropolitaine et à deux horizons de temps, 2035 et 2085.

« Pour les acteurs des territoires qui doivent proposer des actions d’adaptation au changement climatique, Drias, les futurs du climat est une avancée formidable », commente Christophe Chaix, chargé de mission changement climatique en Savoie, dans le dossier de presse. Ce service « nous permettra de mieux intégrer le changement climatique dans nos projets d’aménagement, nos études d’impacts et les plans de gestion de nos espaces naturels », commente Natasha Massu, ingénieur au Service Environnement du Grand Port Maritime du Havre.

L’outil sera « l’interface » qui manquait entre le monde de la Recherche et une « demande qui est très forte » de nombreux secteurs professionnels, s’est, pour sa part, félicité Hervé Le Treut, directeur de l’Institut Pierre Simon Laplace. C’est « la première marche » d’un dispositif destiné à évoluer avec toujours plus d’informations et de fonctionnalités, promet François Jacq, le p-dg de Météo-France.

 

 

Découvrez le portail Drias les futurs du climat, en cliquant ici

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X