Transport et infrastructures

Installation du comité de pilotage du Nouveau Grand Paris

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gouvernement - Réseau routier - Transport collectif urbain

Le premier comité de pilotage du Nouveau Grand Paris s’est réuni, le 28 août, sous la présidence conjointe de Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires et du logement et de Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux Transports. A raison d’une réunion par trimestre, il permettra au gouvernement de suivre au plus près l’avancée du projet de métro automatique en rocade autour de Paris et du plan de modernisation du réseau existant. 

Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du logement, et Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des Transports, ont installé, le 28 août, le comité de pilotage du Nouveau Grand Paris en présence des acteurs concernés : la région Ile-de-France, le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif), la Société du Grand Paris (SGP), la SNCF, RFF, la RATP, la préfecture de région. Appelé à se réunir une fois par trimestre, ce comité est chargé de la mise en œuvre opérationnelle du Nouveau Grand Paris. Ce projet, annoncé le 6 mars dernier par le Premier ministre, comprend à la fois la création d’un réseau de métro automatique en rocade autour de Paris, le Grand Paris Express (GPE), et un plan de modernisation des transports existants.  

 

Première enquête publique cet automne

 

Selon le ministère, cette première réunion a permis de faire le point sur l’état d’avancement des dossiers prioritaires.  Le projet du Grand Paris Express franchira une nouvelle étape cet automne avec l’enquête publique sur le premier tronçon de la future ligne 15, entre Pont de Sèvres et Noisy-Champs (33 kms, 5 milliards d’euros). Elle se déroulera du 7 octobre au 18 novembre en vue d’un lancement des travaux préparatoires en 2015. Quant au plan de mobilisation en faveur des transports du quotidien, il a fait l’objet, le 19 juillet dernier, d’un protocole d’accord entre l’Etat et la région Ile-de-France. D’ici à 2017, 6 milliards d’euros seront investis pour développer et moderniser le réseau existant.

 

Impact sur l’emploi

 

L’impact du Nouveau Grand Paris sur l’emploi a aussi été évoqué lors de ce premier comité de pilotage. Environ 57 000 emplois sur cinq ans devraient être induits par les chantiers du plan de mobilisation tandis que la construction du Grand Paris Express devrait en générer 15 à 20 000 par an, durant toute la durée des travaux. « Les ministres accorderont une attention particulière à ce que ces emplois bénéficient à ceux qui en ont le plus besoin, en particulier les jeunes (prise en compte de besoins de formation, démarche d’insertion professionnelle, etc.) », précise le ministère.  

Le prochain comité de pilotage se tiendra en décembre. Il devra notamment valider le contenu du protocole d’accord global de mise en œuvre du Nouveau Grand Paris qui devrait être signé d’ici fin 2013 entre l’État, la région Ile-de-France, le Stif et la SGP, en lien avec les opérateurs.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X