En direct

Insertion : les travaux publics accueillent 22 réfugiés en Ile-de-France
Bruno Cavagné, président de la FNTP et Muriel Pénicaud, ministre du Travail, le 6 février 2018, à l'occasion de la signature de la convention sur l’insertion sociale et professionnelle de réfugiés dans les TP en Ile-de-France. - © © Caroline Gitton

Insertion : les travaux publics accueillent 22 réfugiés en Ile-de-France

Caroline Gitton |  le 06/02/2018  |  InternationalFrance entière

La FNTP et Constructys Ile-de-France ont signé, le 6 février, une convention avec le ministère du Travail, la Préfecture d’Ile-de-France, Pôle emploi et l’Afpa, sur l’insertion sociale et professionnelle de réfugiés dans les TP en région parisienne. 22 personnes effectuent actuellement, dans ce cadre, un cursus en alternance au sein d’entreprises du secteur, pour devenir coffreurs bancheurs.

Depuis l’été dernier, 22 personnes qui ont fui l’Erythrée, le Soudan et l’Afghanistan, découvrent le métier de coffreurs bancheurs au sein d’entreprises de travaux publics franciliennes, pour certains sur des chantiers du Grand Paris. L’impulsion vient de la FNTP, qui conduit ainsi une expérimentation pour accompagner des réfugiés vers la qualification et un emploi. C’est dans ce cadre que s’inscrit la convention signée le 6 février entre la FNTP, Constructys Ile-de-France, le ministère du Travail, la Préfecture d’Ile-de-France, Pôle emploi et l’Afpa. Constructys et la Fondation BTP + ont en outre, entre autres, participé au financement de l’expérimentation.

200 heures de cours de Français, et une formation « santé sécurité »

Les 22 réfugiés bénéficient du programme expérimental Hope (Hébergement orientation parcours vers l’emploi), mis en œuvre et développé par l’Etat, en partenariat avec l’Afpa, Pôle emploi et les branches professionnelles. Son objectif ? Répondre aux difficultés spécifiques auxquelles sont confrontés de nombreux réfugiés au cours de leur parcours d’insertion dans l’Hexagone. Maîtrise insuffisante du français, absence de qualification professionnelle reconnue en France, précarité de l'hébergement…

Les stagiaires ont d’abord suivi 200 heures de cours de Français langue étrangère (FLE) avec l’Office français de l’immigration de l’intégration (OFII), avant d’entrer dans un parcours composé d’une phase de préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC) sous l’égide de l’Afpa. Au programme : renforcement en Français, et formation à la prévention sur les chantiers, suivie d’un stage de découverte de l’entreprise sur le terrain.

Les intéressés sont à présent en contrat de professionnalisation dans les entreprises partenaires, en alternance au sein des centres de formation de l’Afpa, pour une durée de 450 heures. Ils bénéficient par ailleurs de l’accompagnement social du Geiq Ile-de-France. Ils espèrent décrocher, à la clé de ce parcours, un titre de coffreur bancheur.

Quatre alternants se forment pour un an chez Colas génie civil et Colas déconstruction

Cette expérimentation conduite par la FNTP répond, souligne Muriel Pénicaud, ministre du Travail, aux enjeux de recherche de compétences qui anime le secteur, « avec des métiers encore mal connus ». Plusieurs entreprises de TP se sont ainsi mobilisées sur le sujet, à commencer par Colas. Deux filiales du groupe routier, Colas génie civil et Colas déconstruction, forment en effet, depuis septembre dernier et pour un an, quatre alternants réfugiés dans le cadre de cette convention, en partenariat avec l’Afpa.

Eiffage, NGE, Vinci Construction France, Vinci Construction Terrassement, Bouygues TP, mais aussi Razel Bec et Spie Batignolles, participent aussi au programme. Ce dispositif doit également être déployé en Normandie, et en régions Sud et Haut-de-France.

Commentaires

Insertion : les travaux publics accueillent 22 réfugiés en Ile-de-France

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX