En direct

Inondations en Bretagne : Ginger CEBTP mène l’enquête à Quimperlé

le 24/06/2014  |  GéotechniqueSécurité et protection de la santéFrance TechniqueEquipement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Géotechnique
Sécurité et protection de la santé
France
Technique
Equipement
Gros œuvre
VRD
Valider

Après les inondations qui ont touché plusieurs villes de Bretagne cet hiver, le groupe Ginger CEBTP a été mandaté pour réaliser le diagnostic géotechnique de l'Isole, asséchée pour l'occasion.

Cet hiver, à cinq reprises la Laïta et l’Isole sont sorties de leurs lits en provoquant de nombreux dégâts dans la ville basse de Quimperlé. La veille de Noël, la façade d’une maison s’est même effondrée rue de Quimper, le long de l’Isole. Après avoir pansé ses plaies dans l’urgence, le moment est venu de penser à la reconstruction.

Début juin, la rivière a été asséchée pour permettre aux experts de Ginger CEBTP de réaliser un diagnostic approfondi des dégâts et des travaux à réaliser. « L’objectif est d’évaluer les travaux de confortement qui s’avèrent nécessaires à court, moyen et long terme » explique Fabrice Gilbert, chef de projet. Depuis une digue provisoire en terre, l’entreprise lorientaise Sotrama a réalisé une rampe qui permettra aux engins de chantier, et notamment à deux foreuses à chenilles, de descendre dans le lit de la rivière. Les poissons déplacés après une pêche électrique, quelque 14 sondages pressiométriques ou au carrotier ont été réalisés en une dizaine de jours. « En complément, nous avons mené un diagnostic visuel afin de hiérarchiser les dégâts » précise Christophe Laurent, ingénieur géotechnicien.

Le rapport de cette enquête sera remis à la ville vendredi 27 juin. L’étude de ce rapport devrait aider les services techniques de la mairie à déterminer la nature des travaux à réaliser. Dans le même temps, une bataille judiciaire a été engagée par les riverains qui voudraient que les travaux de consolidation de leurs immeubles soient effectués pendant que la rivière est à sec. Le calendrier initial prévoit un lancement des premiers appels d’offres cet été pour un démarrage du chantier en septembre afin que les ouvrages endommagés soient prêts à affronter un nouvel hiver.

Présentation de la mission géotechnique réalisée par le groupe Ginger CEBTP à Quimperlé.

Commentaires

Inondations en Bretagne : Ginger CEBTP mène l’enquête à Quimperlé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le coût des travaux de bâtiment : Équipements techniques

Le coût des travaux de bâtiment : Équipements techniques

Date de parution : 11/2020

Voir

Le coût des travaux de bâtiment : Gros œuvre

Le coût des travaux de bâtiment : Gros œuvre

Date de parution : 11/2020

Voir

Le coût des travaux de bâtiment : Second œuvre - Finitions

Le coût des travaux de bâtiment : Second œuvre - Finitions

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil