En direct

Inondations dans l'Est de la France

DEVIGE-STEWART Thierry |  le 14/01/2004  |  Bas-RhinMeurthe-et-MoselleDoubsJuraMeuse

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bas-Rhin
Meurthe-et-Moselle
Doubs
Jura
Meuse
Côte-d'Or
Saône-et-Loire
Moselle
Nièvre
Haut-Rhin
Vosges
Yonne
Territoire de Belfort
Environnement
Haute-Saône
Technique
Santé
Valider

Une cinquantaine de routes secondaires étaient coupées à la circulation mercredi dans le Grand Est et plusieurs liaisons ferroviaires régionales interrompues à la suite d'inondations provoquées par de fortes pluies.
Dans le Haut-Rhin, les liaisons ferroviaires régionales (TER) Colmar-Metzeral et Mulhouse-Kruth devaient rester coupées au moins jusqu'à midi, notamment du fait de l'inondation partielle de la gare de Thann.
En Lorraine, la ligne TER Nancy-Epinal est interrompue à cause d'une coulée de boue à hauteur de Châtel-Nomexy (Vosges). Un car de remplacement a été mis en place entre Charmes et Epinal. De l'eau sur les voies Nancy-Vittel-Contrexéville nécessite également un service d'autocar entre Pont-Saint-Vincent et Mirecourt "si les routes sont praticables", a indiqué la SNCF.
A Blâmont (Meurthe-et-Moselle), la Vézouze a envahi le centre-ville sur un mètre de hauteur environ, nécessitant l'évacuation d'une soixantaine de personnes. La décrue était amorcée mercredi matin et 28 personnes ont été relogées.
L'onde de crue s'est déplacée vers Lunéville mercredi où la Meurthe a largement dépassé sa cote d'alerte. Un gymnase a été équipé pour recevoir d'éventuels évacués.
Les pompiers du Grand Est sont intervenus à des centaines de reprises depuis mardi soir, principalement pour des caves inondées et des dégâts mineurs dus à des vents violents, notamment dans le Haut-Rhin, en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges.
La navigation sur le Rhin a été interrompue à la hauteur de Bâle (Suisse), de quatre écluses sur la partie alsacienne du Rhin canalisé, ainsi qu'à la hauteur de Lauterbourg (extrême nord de l'Alsace). Les bacs assurant la traversée d'une rive à l'autre du fleuve franco-allemand sont également bloqués, a précisé le Centre d'alerte rhénan et d'information nautique de Gambsheim (CARING), près de Strasbourg.
La crue des rivières vosgiennes, importante mardi, s'est répercutée dans l'Ill, dont la cote au niveau d'Ensisheim (100 km en amont de Strasbourg) a monté de 1,20 m dans la nuit de mardi à mercredi. La circulation des bateaux-mouches a été interrompue sur l'Ill dans le centre historique de Strasbourg.
Enfin, en Franche-Comté le Doubs a franchi sa cote d'alerte dans plusieurs localités, notamment à Besançon, où la rivière atteignait 5,21 m pour une cote d'alerte de 4,20 m, et était attendue à 6,52 m en fin d'après-midi.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil