Innovation dans le logement : « Alléger les normes pour libérer la créativité »

Propos recueillis par Barbara Kiraly |  le 12/12/2014  |  BâtimentInnovationNormesFrance Immobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Bâtiment
Innovation
Normes
France
Immobilier
Réglementation
Technique
Valider

A l’occasion de la remise des prix des « grands paris du logement » qui a primé le 12 décembre 2014 sept projets innovants permettant de faire baisser les coûts de construction, Dominique de Sauza, président de l’Union des constructeurs immobiliers (UCI FFB), la fédération qui organise les prix, donne sa vision de l’innovation dans le bâtiment aujourd’hui.

La crise de l’immobilier est-elle un frein à l’innovation ?

Dominique de Sauza : Un prix de sortie contraint peut brider les maîtres d’ouvrage ou les concepteurs… ou les pousser à casser les standards. En période de crise, la demande demeure plus rare, mais elle existe. L’innovation reste d’autant plus importante qu’elle permet de se distinguer de la concurrence. Ils peuvent donc aller au-delà des cahiers des charges. Mais les solutions mises au point ne peuvent pas être le fruit de la réflexion d’une seule personne.

Alors comment la pousser ?

D.S. : Il faut repenser l’acte de construire en associant les entreprises de bâtiment à la phase de conception. Ainsi, elles pourront apporter l’expérience sur la mise en œuvre d’un produit, sensibiliser le maître d’ouvrage sur les surcoûts engendrés par une décision, etc. Cette année, tous les projets primés ont été conçus après une réflexion commune entre le maître d’ouvrage, l’architecte, le bureau d’étude, les entreprises, etc. La maquette numérique pourra devenir cet outil de communication qui permettra de faire travailler ensemble, tous les intervenants d’un projet. A condition que les entreprises puissent effectivement l’enrichir à leur tour. Pour produire moins cher, ces dernières doivent aussi recourir à la préfabrication et apporter leur retour sur expériences.

Les exigences de performances énergétiques incitent-elles les entreprises à innover ?

D.S. : La règlementation thermique 2012 (RT 2012) nous permet d’avancer sur le plan de la performance énergétique mais reste trop descriptive en termes de moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs fixés. Cela brime les capacités d’innovation des entreprises du BTP. A l’opposé, chez nos voisins, l’atteinte de la performance prime sur les solutions déployées. Nous devons nous inspirer de leurs pratiques car nous avons besoin d’alléger les normes pour libérer la créativité et réduire les coûts de production. Nous ne devons pas rester figer sur une seule tendance. Par exemple, l’un des projets primés cette année valorise l’énergie fatale* d’une station d’épuration pour chauffer des logements. Cette solution a pu être développée parce que lors de son lancement, le projet était soumis à la RT 2005 BBC, moins contraignante en termes de moyens à mettre en œuvre que la RT 2012. Et bonne surprise, le projet primé dépasse les objectifs de performance imposés par la RT 2012.

Zoom sur 7 lauréats 2014 des « Grands paris du logement »

-    Le prix initiatives villes et aménageurs : la Zac de la Duchère, un programme de restructuration et réhabilitation d’une centaine d’hectares sur les hauteurs du 9ème arrondissement de Lyon.

-    Le prix maison individuelle en milieu urbain : la Maison Vision du groupe Villa Soleil, pour ses logements qui obéissent aux règles du Feng shui. « Elle a aussi une vocation sociale puisque son concepteur propose une acquisition au bout de 15 ans, après une période de location et en s’appuyant sur le dispositif du Prêt Locatif social », précise l’UCI-FFB.

-    Le prix matériaux et matériels – les produits : Le meuble de salle de bains universel du groupe Chêne Vert. « C’est un meuble de salle de bains évolutif « Retract » qui apporte une solution efficace pour répondre au besoin de rangement sous un lavabo tout en permettant à toutes personnes valides ou à mobilité réduite de circuler et d’y accéder dans des conditions de conforts parfaites », signale le jury.

-    Le prix matériaux et matériels – les projets : GTM Bâtiment pour son projet de rénovation en site occupé 488 logements de l’Office Municipal de Nanterre « Les Provinces Françaises » qui prévoit la construction de 64 maisons sur les toits.

-    Le prix promotion, construction, financement et commercialisation : SNC Durablo pour sa Villa Durabo, premier bâtiment BBC en France à être chauffée par récupération de l’énergie fatale (c’est-à-dire perdue) dégagée suite au traitement des eaux usées de la communauté de commune dans la station voisine du CITEAU (Centre Intercommunal de traitement de l’Eau).

-    Le prix urbanisme et architecture : Matière d’Espace pour la résidence Esperia, un bâtiment à énergie positive et une construction qui encourage un comportement eco-responsable. « Les coûts sont maitrisés et la construction s’appuie sur les avantages de la filière sèche et du bois », note le jury.

-    Deux prix spéciaux ont été accordés à Elysées Océans, pour son projet de résidences Garnier, au cœur d’un quartier ANRU, et Maison phénix, pour la Maison Welcome, caractérisée par des performances thermiques de hauts niveaux.

Commentaires

Innovation dans le logement : « Alléger les normes pour libérer la créativité »

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil