En direct

Innovation béton : une résille entre façade et clôture
Chantier du futur groupe scolaire de la Cerisaie de Fresnes : une clôture en béton fibré à ultra-haute performance - © © Outarex TV

Innovation béton : une résille entre façade et clôture

Stéphane Miget |  le 10/07/2013  |  ArchitectureTechniqueBâtimentInnovationBouches-du-Rhône

Loading the player ...

D’une épaisseur maximum de 8 cm, la clôture du nouveau groupe scolaire de la ZAC de la Cerisaie, à Fresnes, se distingue par le design et la finesse de ses panneaux préfabriqués en béton fibré à ultra-hautes performances (Bfuhp). Un projet singulier mené de front par un architecte, un designer et une entreprise de gros œuvre.

Les Bfuhp, autrement dit les bétons fibrés à ultra hautes performances, n’en finissent pas de trouver des applications toutes plus originales et innovantes les unes que les autres. Ainsi, après la résille du MuCem à Marseille ou la couverture stade Jean Bouin à Paris, deux ouvrages signés Rudy Ricciotti, un projet, plus modeste mais non moins emblématique des capacités de ce matériau à se plier aux exigences techniques les plus diverses, est en train de prendre forme, à Fresnes. Soit une clôture en résille de Bfuhp pour une école. Ce projet de l’agence d’architecture parisienne Chartier Dalix est réalisé en collaboration avec le designer Joran Briand de Trust Indesign et la société de gros œuvre Outarex (société du groupe Spie batignolles).

Une clôture comme emblème de ce groupe scolaire construit dans un nouveau quartier : « Ce projet est le premier édifice de la ZAC de la Cerisaie à Fresnes, c’est pourquoi nous avons envisagé le bâtiment comme un équipement fédérateur afin d’assurer la liaison avec les futurs bâtiments environnants. Ainsi, chacune des quatre faces du terrain d’assiette se raccorde à l’espace public par alternance de vides (cour de récréation) et de pleins (salles de classes) », explique Frédéric Chartier, architecte.

Transparence et opacité

La finesse des éléments et la technique de moulage ont eu une influence sur le design de la clôture, à savoir des motifs géométriques représentant des d’animaux stylisés
La finesse des éléments et la technique de moulage ont eu une influence sur le design de la clôture, à savoir des motifs géométriques représentant des d’animaux stylisés

C’est donc de cette volonté de concevoir un bâtiment fédérateur qu’est née l’idée d’une clôture qui, au-delà de sa fonction habituelle, marque les esprits. Ici, le bâtiment compact est en forme de S et, contrairement aux pratiques habituelles –protection des cours de récréation des regards extérieurs en les regroupant au centre du projet –, les cours de récréation sont ouvertes vers l’extérieur. « Nous avons pris le parti de pousser les cours de l’école sur les angles de la parcelle ». D’où la nécessité de trouver un élément à la fois protecteur et ouvert vers l’extérieur : « Nous ne voulions pas de solution traditionnelle de type barreaudage, mais avons cherché un matériau qui apporte à la fois transparence et opacité. » Le Bfuhp sera ce matériau. Résultat : un ouvrage entre façade et clôture : « Elle délimite le groupe scolaire de l’espace public sur tout le périmètre de la parcelle. C’est un ouvrage minutieux et enveloppant, qui évoque une maille, à première vue aléatoire. Les brins entremêlés cachent en réalité des centaines d’animaux. A l’intérieur du bâtiment, ce ruban accompagne les enfants par un traitement dans des espaces qui sont les leurs », explique l’architecte.

Cent-vingt panneaux

Au plan technique, c’est bien sûr la préfabrication qui prévaut. En tout, cent vingt panneaux, avec une alternance de trois panneaux différents qui peuvent se poser de manière aléatoire, ont été réalisés à partir de trois moules en polyuréthanne. Teintés blanc dans la masse, lesdits panneaux sont légèrement plus épais et plus denses dans la partie basse – 8 cm d’épaisseur et 20 % de vide en partie basse, 6 cm d’épaisseur et 50% de vide en partie haute – ce pour tenir compte de la tenue au vent des éléments préfabriqués. Les panneaux autoportants (aucune structure secondaire) sont fixés mécaniquement au travers d’un « talon » sur une longrine béton périphérique

Loading the player ...

La finesse des éléments et la technique de moulage ont eu une influence sur le design de la clôture, à savoir des motifs géométriques représentant des d’animaux stylisés (dessin par Trust in Design, designer). Ainsi : « Espaces publics et espaces récréatifs alternent différents niveaux de lecture jusqu’à la fusion de la clôture avec la végétation des abords ». Les concepteurs ont, en effet, prévu que la végétation recouvre petit à petit l’ouvrage.

Démarche bâtiment performant

Ce groupe scolaire, qui compte une école maternelle de 8 classes, une école élémentaire de 12 classes, un centre de loisirs, un gymnase et deux réfectoires avec office de réchauffage, est conçu et réalisé suivant une démarche HQE avec référentiel BBC. Résultat : le bâtiment compact bénéficie d’une enveloppe particulièrement isolante* avec un souci permanent du confort. Entre autres des apports de lumière naturelle, via deux verrières et des allèges à 50 cm de hauteur afin que les élèves puissent bénéficier des vues. Les équipements techniques gérés par GTC et GTB sont travaillés dans le même sens, avec une ventilation double flux (efficacité échangeur 80%) indispensable au renouvellement de l’air intérieur. Le chauffage des locaux est assuré par le réseau Urbain, via des panneaux rayonnants (Flatline et ZBN de Zehnder) et des radiateurs classiques dans les bureaux.

* Façade :
- RDC : mur rideau en aluminium anodisé avec remplissage en double vitrage clair isolant ou verre émaillé + isolant (2x9 cm de laine verre)
- R+1 et R+2 : bardage ventilé rapporté sur voile béton de 20 cm constitué d’une ossature en aluminium, de 2 couches d’isolant en laine de verre Ursa Hometec 32 (lambda 0,032) + lame d’air 50 mm + plaque alvéolaire de polycarbonate de 20 mm (translucide avec fond blanc, fabrication spéciale), Arcoplus de Polypac.
- Habillage des baies en profils d’acier laqué ou anodisé.
- Fenêtre en aluminium anodisé de Shucco avec remplissage en double vitrage (transmission lumineuse > 66%, facteur solaire < 40 %, Ug = 1,1 W/m².K, Uw= 1,6 W/m².K)

Toiture :

-      Isolant en polyuréthanne Efigreen duo ép.160 mm et Efigrenn Alu ép. 100 mm
-      Toiture végétalisée
-      Etanchéité autoprotégée

Fiche technique

Localisation et programme : Zac de la Cerisaie Fresnes [94] groupe scolaire de 20 classes avec centre de loisirs et gymnase
Maîtrise d’ouvrage : Ville de Fresnes, Semaf
Maître d’œuvre : Chartier-Dalix Architectes / Trust Indesign
Bat TCE : ATEC
BET HQE : Franck Boutté Consultants
Bureau de contrôle : Batiplus
SPS : Cossec
SSI : Batiss
AMO HQE : Qualiconsult
Entreprise : Outarex
Surfaces :
Terrain : 3474 m² (env. 50 x 69.5 m)
Shon : 4274 m²
Coût : 8,3 millions d’euros HT

Commentaires

Innovation béton : une résille entre façade et clôture

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX