En direct

Evénement

Ingérop veut se renforcer dans l’assistance à maîtrise d’ouvrage

Thaïs Brouck |  le 29/06/2012  |  Conception-réalisationMaîtrise d'ouvrageInternationalMeuseBas-Rhin

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conception-réalisation
Maîtrise d'ouvrage
International
Meuse
Bas-Rhin
Hérault
Paris
Haute-Marne
France entière
Europe
Valider
Ingénierie -

En dépit de la morosité économique ambiante, certains chefs d’entreprises gardent le sourire. C’est le cas d’Yves Metz, président du directoire d’Ingérop. Depuis sa nomination en 2008, la société française d’ingénierie n’a pas cessé de croître pour atteindre 166 millions d’euros de chiffre d’affaires ( 4,4 %) en 2011 et 5,9 millions de bénéfice net. Ce dernier est en progression de plus de 110 % après avoir chuté de près de 50 % en 2010. Le groupe bénéficie aussi d’un carnet de commandes record à 293 millions d’euros. De quoi voir venir. « L’activité du groupe est très soutenue en France, mais plus contrastée à l’international », relativise Yves Metz. Il y a trois ans, Ingérop, qui dispose de 16 implantations hors de France, réalisait encore 20 % de son activité à l’étranger contre 13 % en 2011. « Nous visons un rebond de notre activité à l’international grâce à nos implantations en Amérique latine, en nous renforçant au Maroc où nous créerons une filiale cette année, ou encore en Afrique australe », explique le président du directoire.

Nucléaire et gestion de projets

Si ce renforcement à l’étranger est le premier aspect du plan stratégique « Ingérop 2015 », le second a plus de succès. « Nous poursuivons notre déploiement dans le ferroviaire, le génie urbain, les énergies nucléaires et renouvelables et les bâtiments à haute technicité », assure Yves Metz. De ce côté, entre la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire, les autoroutes A9 à Montpellier et A150 en Normandie, le tramway de Medellín en Colombie, l’aéroport de Genève, ou l’hôpital de Hautepierre à Strasbourg, Ingérop n’a pas à rougir.
Mais il est un domaine où l’ingénieriste - de l’aveu même de son capitaine - avait besoin de s’améliorer : l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO). Ingérop a ainsi créé, début 2011, « Intégral concept », une marque pour « répondre aux exigences de développement durable et de qualité environnementale via l’AMO HQE, développer un conseil intégré à la maîtrise d’œuvre, et réaliser des études techniques spécifiques ». Une marque qui a déjà quelques belles réussites à son actif comme l’AMO de la Fondation Imagine de l’hôpital Necker à Paris. L’acquisition de la société CLC (50 personnes, chiffre d’affaires 2011 : 5 millions d’euros), conclue début avril, répond aux mêmes objectifs. « Cela renforce nos compétences en gestion de projets et AMO, notamment dans le pilotage de projets de transports et de projets urbains complexes », se réjouit Yves Metz. Pour la suite, il n’exclut pas de nouvelles acquisitions.
Enfin, si le secteur du nucléaire a ralenti depuis Fukushima, Yves Metz continue de fonder de grands espoirs sur le sujet. L’obtention de la maîtrise d’œuvre du projet Cigéo, pour le stockage profond des déchets radioactifs à Bure, en Meuse/Haute-Marne, est une première récompense de sa persévérance.

PHOTO - 654365.BR.jpg
PHOTO - 654365.BR.jpg - © Thomas Gogny/Le Moniteur

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur