En direct

Ingénierie : Pierre Verzat (Systra) nouveau chef de file de la profession
Pierre Verzat (57 ans), nouveau président de Syntec-Ingénierie. - © Sarah Bastin

Nomination

Ingénierie : Pierre Verzat (Systra) nouveau chef de file de la profession

Florent Maillet |  le 30/11/2018  |  IngénierieBIMNicolas JachietPierre VerzatSyntec ingénierie

Pierre Verzat, président du directoire de Systra, prend la tête de Syntec-Ingénierie à compter de ce vendredi 30 novembre, pour un mandat de deux ans. Il succède à Nicolas Jachiet.

Syntec-Ingénierie change de président ce vendredi 30 novembre 2018. Pierre Verzat, élu par le conseil d’administration pour un mandat de deux ans, prend la tête de la fédération professionnelle du secteur, qui regroupe 400 entreprises. A 57 ans, le président du directoire de Systra succède à Nicolas Jachiet, le PDG d’Egis, qui a accompli deux mandats de deux ans, et continuera de siéger au conseil d’administration.

Pierre Verzat (Polytechnique, ENSTA Paris), qui siégeait depuis 5 ans au sein du conseil d’administration de Syntec-Ingénierie, et se dit « fier et heureux » d’en prendre la tête, a d’ores et déjà défini son programme, autour de trois axes qualifiés de « majeurs » et « dans la continuité de l’action de Nicolas Jachiet ».

Recrutement

Premier axe : « Porter haut le drapeau de l’ingénierie ». Ce qui suppose de travailler sur deux volets principaux, annonce-t-il au Moniteur : positionner la profession au premier rang lors des débats publics et auprès des décideurs, et faire valoir les atouts d’un secteur qui recrute 53 000 personnes par an, avec "des métiers très diversifiés".

Sur le premier point, Pierre Verzat tient à insister sur les atouts de l’ingénierie française, qu’il s’agit de valoriser pour donner du poids à la profession. « L’ingénierie privée propose la meilleure science disponible et sait apporter les innovations et le savoir-faire à une maîtrise d’ouvrage qui, de plus, peut de moins en moins conserver les meilleures expertises en interne », affirme-t-il.

«  Il me semble également vital de renforcer notre positionnement auprès de nos clients et donneurs d’ordres. Notre contribution est décisive dans la réussite des projets. Cela doit être mieux reconnu et se retrouver dans nos conditions contractuelles, notamment. »

BIM et éco-conception


Globalement, il souhaite mettre en avant « la concentration de matière grise dans l’ingénierie » et le fait que la profession se nourrit aussi de l’expérience internationale de ses ingénieurs.  « Les entreprises d’ingénierie sont des acteurs économiques incontournables qui jouent un rôle décisif dans la réussite des projets, en leur conférant excellence technique, performance économique et surtout durabilité. Et nos entreprises  produisent chaque année 52 milliards d’euros de chiffre d’affaires », assure Pierre Verzat.

Des atouts qui, affirme-t-il, placent la profession en première ligne sur les sujets de la durabilité des villes avec, en filigrane, « un savoir-faire incomparable sur l’éco-conception et la réduction de l’impact environnemental des grands projets ».

Sur le plan du recrutement, le nouveau président souhaite que Syntec-Ingénierie poursuive et amplifie les opérations pour vanter l’attractivité de la filière, en priorité auprès des jeunes et des étudiants. Le message est prêt. «Nos entreprises offrent des débouchés vers des métiers d’avenir et dans tous les secteurs d’activité. Travailler dans l’ingénierie, c’est s’engager pour la durabilité de notre planète, en imaginant et menant à bien des projets qui tutoient les nouvelles technologies », énonce-t-il, en mettant en avant la révolution du BIM.

Hasard de l’actualité, Syntec-Ingénierie mène le lundi 4 décembre 2018 son opération annuelle « Ingé’Skills », point de rencontre des écoles d’ingénieurs et des entreprises d’ingénierie.  « La journée sera l’occasion de présenter nos outils de formation et de dialoguer avec les écoles pour préparer les cursus les plus adaptés à la réalité de nos métiers », confie Pierre Verzat. La fédération professionnelle compte par ailleurs sur des « ambassadeurs de l’ingénierie » présents dans plusieurs écoles, comme Centrale Lyon.

Lois MOP et Elan


Deuxième axe de sa présidence, « soutenir le développement de la profession dans son ensemble, et accroître son influence». Concrètement, il souhaite que l’ingénierie se fasse entendre sur des débats de premier plan pour le secteur, comme la loi MOP (« nous avons l’impression d’être perçu comme générateur de surcoûts ») ou la loi Elan qui, selon lui, « laisse la porte ouverte à une vieille tendance vers un retour à l’ingénierie publique ».  Dernièrement, Syntec-Ingénierie a su « faire entendre sa voix » lors des assises de la mobilité, préambule à la Loi d’orientation des mobilités (LOM), se félicite-t-il.

Il s’agit aussi, pour Pierre Verzat, de « participer à l’évolution de la branche Syntec et de son opérateur de compétences », qui reste à désigner, dans le cadre de la réforme de la formation. Avec notamment, en ligne de mire, « tout ce qui a trait à la formation initiale et continue qui se doivent de répondre aux enjeux de nos entreprises et aux besoins de nos professionnels, dont le coeur de métier est d’innover et d’être à la pointe des dernières technologies », soutient-il.

Services aux adhérents

Enfin, et c’est le troisième axe de son programme, le nouveau président de Syntec-Ingénierie souhaite que la fédération « enrichisse la palette des services proposés à ses adhérents. C’est, à mon sens, un enjeu d’efficacité » déclare-t-il, en écho aux grands –et rapides- changements législatifs et réglementaires à l’œuvre, à l’instar de la loi Elan, qui vient d’être promulguée ou de la future LOM.

« Il faut bien sûr proposer des outils d’information performants à nos adhérents sur ces nouveaux textes, illustre Pierre Verzat. Mais, inversement, nous devons nous nourrir des expériences de terrain de nos entreprises pour faire remonter les points de blocages ou, au contraire, les réussites dans le débat public. »

Commentaires

Ingénierie : Pierre Verzat (Systra) nouveau chef de file de la profession

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur