En direct

INGENIERIE Kephren et Alto ou le travail en réseau

le 13/03/1998  |  ConcoursCultureConception-réalisationEclairage urbainArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Concours
Culture
Conception-réalisation
Eclairage urbain
Architecture
Culte
Nord
Rhône
Paris
Oise
Marne
Profession
Aménagement
Professionnels
Valider

Serge Lacoste et Jean-Pierre Mouillot, respectivement à la tête des bureaux d'études Kephren, structures, et Alto, fluides, font route ensemble depuis 1981.

Après avoir fait leurs armes dans le groupe Setec, sur des opérations d'envergure, les opéras de la Bastille et de Lyon, ils créent leur propre structure en 1990, avec l'idée « d'être un petit spécialiste plus qu'un gros généraliste ». Aujourd'hui, chaque équipe compte une dizaine de personnes et dégage un chiffre d'affaires moyen de 5,5 millions de francs HT. Leurs fondateurs s'accordent à dire qu'ils ne souhaitent pas grossir pour garder la maîtrise du projet juqu'à la réalisation, « pour faire le métier qui nous intéresse ».

Et l'enjeu le plus important est de servir les idées de l'architecte. « L'architecte veut le contact avec celui qui sait, c'est pourquoi nous ne voulons pas multiplier les intervenants ». Chaque opération est aussi l'occasion de conduire une réflexion spécifique et de faire émerger un prototype. Une « philosophie » qui portera ses fruits : Jean-Marc Ibos, Myrto Vitart et Emmanuel Blamont, anciens chefs de projet de l'agence Nouvel, feront appel à eux pour le musée des Beaux-Arts de Lille et pour le théâtre de Valenciennes.

Ayant à coeur la qualité de l'ouvrage, Kephren crée en 1992 « Hexages économie » avec André Coupé, ancien directeur des études de prix de Thinet SA, aujourd'hui gérant de la société. Hexages se charge des chiffrages et des descriptifs (CA 1996 : 1,16 MF HT).

Autonomie et complémentarité

« Nous voulions reconstituer un bureau d'études tous corps d'état, tout en gardant l'avantage de nos spécialités. » Cette configuration est souple, car les associations se font ponctuellement, au cas par cas. Chacun peut ainsi développer son propre champ d'investigation. Kephren réalise de nombreuses réhabilitations de monuments historiques - par exemple celle de l'hôtel de Beauvais, dans le quartier du Marais à Paris. Alto s'oriente vers la mise en lumière des bâtiments- la basilique Saint-Rémi à Reims - , et développe aussi un secteur très technique, les études énergétiques. Leurs missions sont très diverses, dans leur échelle et le contenu du programme.

Le concours reste pour eux le moyen de prospection le plus sûr, même s'il représente un investissement lourd. Jusqu'à présent c'est le « bouche à oreille » qui a le mieux fonctionné, les architectes prenant directement contact avec eux. Pour Alto, les projets de concours représentent entre 12 et 15 % du temps passé. En cinq mois, le bureau d'études a planché sur vingt concours pour un taux de réussite qui ne dépasse pas les 20 à 30 %. La commande publique reste l'activité essentielle (95 %), avec une part croissante dans la réhabilitation depuis 1991.

Photo : L'équipe de Serge Lacoste (au centre), photo ci-dessous. Et, à droite, celle de Jean-Pierre Mouillot. La société Hexages créée par Kephren leur permet d'assurer l'ensemble des prestations d'un bureau d'études généraliste.

Principales références communes

Neuf :

Musée des Beaux-Arts de Lille; J. -M. Ibos et M. Vitart; 28 000 m2 HO, 110 MF HT; ville de Lille.

Le Phénix-Théâtre de Valenciennes; Emmanuel Blamont et A.A.D.; 85 MF, 10 000 m2 Shon; ville de Valenciennes.

Maison RATP, Paris XIIe; Sirvin; 125 000 m2, 850 MF, RATP.

Drac d'Orléans; Frédéric Chochon; 2000 m2, 24 MF HT; ministère de la Culture et Drac.

Siège social de la Caisse française de développement; Christian Hauvette, et Bical-Martinelli-Coursier; 27 000 m2 Shon, 250 MF HT, réception en cours (avec Hexages).

170 logements à Paris; Daniel Kahane; 15 000 m2 Shon, 90 MF HT; SAGI.

93 logements et crèche à Paris; Francis Soler; 11 640 m2 Shon et 72 MF HT, pour la RIVP, Semapa, aménageur.

Réhabilitations :

Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris; Philippe Starck et Luc Arsène-Henry; 60 MF HT; service national des Travaux.

Théâtre national de l'Odéon, 10 000m2; A.C. Perrot et B. Schoebel; ministère de la Culture, en cours.

Institut français d'architecture (remise en état des équipements thermiques); Marie-France Baldran et Barbara Salin; 1,3 MF HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur