En direct

Infrastructures Route des estuaires : encore beaucoup d'incertitudes

GUILLAUME DELACROIX |  le 13/11/1998  |  AssociationsTransportsAménagementIlle-et-VilaineGironde

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Associations
Transports
Aménagement
Ille-et-Vilaine
Gironde
Nord
France
Pyrénées-Atlantiques
Manche
Pas-de-Calais
Somme
Seine-Maritime
Dordogne
Vendée
Charente-Maritime
Architecture
Valider

-Lors de son assemblée générale du 29 octobre, l'Association de la route des estuaires a manifesté son inquiétude à l'approche des prochains contrats de Plan.

Après avoir stigmatisé une nouvelle fois les orientations du gouvernement Jospin en défaveur de la route, l'Association de la route des estuaires a fait le point sur l'axe Dunkerque/Bayonne, à l'occasion de son assemblée générale du 29 octobre 1998. L'occasion pour les élus de s'interroger sur les libertés qui seront accordées aux régions dans les contrats de Plan. « L'Etat n'a pour l'instant pas tenu ses engagements, et le gouvernement prend des décisions sans qu'il y ait débat devant la représentation nationale », s'insurge Jacques Oudin, président de l'Association. Pour relancer cet ambitieux projet, il est proposé qu'une ligne « autoroute des estuaires » figure aux contrats de Plan des huit régions traversées, et qu'une identification commune soit adoptée le long du tracé, pour une meilleure visualisation cartographique.

Plus de 300 km d'ici à 2001

Quatre sections auront été mises en service en 1998 : Boulogne-sur-mer (Pas-de-Calais)/Abbeville (Somme) le 15 mai, Yvetot/Saint-Saëns (Seine-Maritime) et pont de Normandie/A13 fin novembre, et Coulvain (Calvados)/RN174 le 14 mai.

Quatre autres sections sont en chantier :

L'A84 entre Caen et Rennes (98 km). Prochaines mises en service dans le Calvados, la Manche et l'Ille-et-Vilaine : Avranches (printemps 1999), Pont-Farcy/Guilberville (printemps 1999), déviation de Villedieu-les-Poëles (mi-1999), Villedieu-les-Poëles/Pont-Farcy (2001). En Ille-et-Vilaine : Saint-Aubin-du-Cormier/Romagné (printemps 1999), rocade-Est de Rennes (été 1999), déviation de Thorigné-Fouillard (début 2000), Liffré/Saint-Aubin-du-Cormier (début 2001).

L'A83 Oulmes/A10 (34 km). Les sondages archéologiques ont débuté, et les travaux prioritaires sont lancés. La construction des trois principaux viaducs démarrera en janvier 1999, de même que les travaux linéaires. Mise en service au premier semestre 2001.

L'A10 Saint-André-de-Cubzac/Bordeaux (14 km). Les travaux d'ASF sont lancés, pour mettre l'A10 à deux fois trois voies jusqu'à la rocade de Bordeaux, et pour doubler le pont sur la Dordogne, qui sera achevé à l'été 2000. Mise en service à l'été 2001.

La rocade rive gauche de Bordeaux, aménagée à deux fois trois voies en deux phases : la première tranche entre le pont Mitterrand (ex-pont d'Arcins) et l'A62 s'achève, les travaux de la seconde tranche (entre l'A62 et l'A63) démarreront début 1999. Pour cette dernière, l'enquête préalable à la DUP s'est achevée en juin.

Quatre dossiers sensibles

Le contournement de Rouen. Si l'Etat a décidé en 1996 de réaliser un barreau autoroutier à l'ouest, vers l'A28 et l'A13, il a aussi reconnu l'urgence de la réalisation d'une infrastructure à l'est. L'Association de la route des estuaires demande des informations sur les délais et le financement. Elle propose de faire appel à la concession pour une partie du projet.

L'A84 entre Caen et Rennes. L'association souhaite que des autorisations de programme soient votées pour 1999. La déviation de Pont-Farcy pourrait démarrer en 1999, car les enquêtes sont terminées, et la prise de possession des terrains possible. Sur la section Avranches/Villedieu-les-Poëles, le chantier ne sera lancé qu'entre 1999 et 2000, alors que les enquêtes sont achevées ; les premiers déplacements de réseaux ont eu lieu en 1997. Enfin, la traversée de la forêt de Rennes ne sera pas lancée avant le prochain contrat de Plan.

L'A831 Fontenay-le-Comte/La Rochelle/ Rochefort. Le principe d'une autoroute concédée a été retenu. Les propositions de fuseaux ont été remises au ministère en janvier 1998. L'association rappelle que la Charente-Maritime et la Vendée se trouvent à l'écart des grands axes d'échange, car l'A10 ne permet pas un accès direct à la mer.

La RN10 dans les Landes.Extrémité sud de la route des estuaires. C'est peut-être la section la plus sensible, car la fréquence des accidents y est sept fois supérieure à la moyenne nationale. Le principe d'une mise aux normes autoroutières par voie de concession avait été affirmé en 1993, et les travaux avaient été déclarés d'autorité publique et urgents le 3 mai 1997. Le 26 novembre 1997, le ministre de l'Equipement a annulé la concession. Une nouvelle DUP a été publiée en janvier 1998, et un avant-projet modificatif de la mise aux normes autoroutières a été approuvé en avril. L'achèvement des travaux est prévu pour 2002. L'association indique que l'abandon de la concession allonge la durée des travaux, et craint le non-respect du programme pluriannuel arrêté.

TRACE : Progression de la route des estuaires - « Trop de sections ont été différées ou annulées par le gouvernement », dénonce l'Association de la route des estuaires.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil