En direct

Infrastructures : la start-up Morphosense lève 2 millions d’euros
- © © Morphosense

Infrastructures : la start-up Morphosense lève 2 millions d’euros

Jessica Ibelaïdene |  le 25/02/2019  |  NumériqueBouygues ConstructionVie du BTPChantier connectéMaintenance prédictive

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Numérique
Infrastructures
Bouygues Construction
Vie du BTP
Chantier connecté
Maintenance prédictive
Start-up
Valider

Créée en 2016, la start-up grenobloise Morphosense, qui développe des capteurs pour les infrastructures de génie civil, vient de boucler une levée de fonds de 2 millions d’euros. Parmi les partenaires, Bouygues construction qui y voit une opportunité pour améliorer la maintenance prédictive des ouvrages.

Accélérer son développement, renforcer ses équipes commerciales et techniques, finaliser la V2 de sa solution. Tels sont les objectifs affichés par la start-up grenobloise Morphosense, après avoir levé 2 millions d’euros.

Morphosense a été lancée en 2016 par 3 ingénieurs, Alexandre Paléologue, Pierre-Damien Berger et Mikaël Carmona. Leur projet : développer des réseaux de capteurs pour mesurer la déformation et les vibrations sur des infrastructures de génie civil, ou encore sur des structures offshore comme des éoliennes flottantes ou des plateformes pétrolières ou gazières.

Maintenance prédictive

Le système, baptisé Neuron, permet de faire de la maintenance prédictive, en anticipant les pannes, en détectant les défaillances rapidement. Il promet une surveillance en continu, en temps réel et à distance des ouvrages…La start-up a notamment équipé la Tour Eiffel de ses capteurs, ou encore la passerelle Saint-Laurent, à Grenoble.

Neuron « repose sur un système de capteurs de haute précision, associés à des algorithmes brevetés, qui permet de mesurer le comportement statique et dynamique des ouvrages », indique la start-up. Une solution qui a séduit 3 investisseurs à l’issue de la levée de fonds : Sofimac Innovations, spécialisée dans l’investissement technologique, le Crédit agricole Alpes développement, et Bouygues construction, qui y voit une manière d’améliorer la maintenance prédictive des ouvrages.

IA et machine learning

Ce partenariat doit « permettre d’exploiter cette technologie de rupture sur des projets menés dans les secteurs du génie civil, de l’offshore et du bâtiment, en offrant plus de qualité, de sécurité et de services », expliquent les partenaires dans un communiqué.

La start-up souhaite aussi poursuivre le « développement des briques logicielles de maintenance prédictive utilisant l’intelligence artificielle et le machine learning sur la base des indicateurs collectés par le système Neuron ».

Commentaires

Infrastructures : la start-up Morphosense lève 2 millions d’euros

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur