En direct

Informatique Réseau haut débit pour l'audiovisuel de la BNF

bernard reinteau |  le 21/02/1997  |  ParisCommunicationMaîtrise d'ouvrage

La consultation des films, bandes sonores ou photos numérisées se fait sans délai.

Ouverte au public depuis la mi-décembre, la salle de consultation audiovisuelle de la Bibliothèque nationale de France (BNF) à Paris dispose de postes interactifs de consultation qui vont changer les habitudes des usagers. Assis devant un écran couleur de 17 pouces, l'abonné commence sa recherche sur une base de données d'allure classique. Après validation, il accède au document d'un clic de souris. Images animées et fixes apparaissent en incrustation ; les documents sonores sont diffusés au casque. L'utilisateur peut poser des repères sur une barre de défilement du message et revenir ainsi aux passages retenus. Et, intérêt de la numérisation préalable des documents et d'une architecture multi-accès, les utilisateurs des postes voisins peuvent interroger le même document et procéder à des traitements différents sans affecter la consultation.

Pour livrer ces informations de manière aussi souple, l'Entreprise industrielle, mandatée sur ce projet, a conçu un système informatique sûr et à très grand débit. Il est architecturé autour d'un serveur numérique constitué de 112 disques Raid sécurisés et d'un réseau ATM à 155 Mbits/s.

Les formats de fichiers choisis sont à la fois standards et de haut niveau pour offrir une qualité sonore et vidéo optimale : MPEG à 384 kbits/s pour l'audio, MPEG2 à 4-6 Mbits/s pour la vidéo, et JPEG pour les photographies.

Cette première étape de l'équipement audiovisuel de la BNF se poursuivra par la mise en service d'un serveur de CD-Rom, d'un juke-box de 11 500 disques compacts et d'un robot chargé de 2 880 cassettes VHS. Début 1998, le rez-de-jardin, réservé aux chercheurs, sera doté de son équipement de consultation qui comprendra en particulier cinq postes « savants ». Ils bénéficieront notamment d'applications d'analyse d'oeuvres cinématographiques et musicales et de la numérisation de documents analogiques « à la volée » (bandes vidéo ou plages de disque seront provisoirement enregistrées sur disques durs). Et, à l'avenir, les bibliothèques de province ou de pays étrangers pourront bénéficier de ce fonds à distance via les réseaux de télécommunication à haut débit.

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : BNF, département de l'audiovisuel.

Assistant du maître d'ouvrage : Comment/Netter.

Maître d'oeuvre et réalisateur : l'Entreprise industrielle (mandataire du groupement composé de EI Audiovisuel, Seten et OTH Bâtiments).

Développement informatique : Cap Gemini.

PHOTO:

Le serveur numérique composé de 112 disques Raid sécurisés et le réseau ATM constituent le coeur du système audiovisuel de la BNF. Ils reposent sur des éléments standards et évolutifs.

Commentaires

Informatique Réseau haut débit pour l'audiovisuel de la BNF

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur