En direct

Industrie de la terre cuite Malgré la crise, Terreal accélère !
PHOTO - Focus-Gastinel.eps - © dr

Industrie de la terre cuite Malgré la crise, Terreal accélère !

THIERRY DEVIGE-STEWART |  le 13/02/2009  |  ConjonctureIndustrieProduits et matérielsEnergies renouvelablesInnovation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Industrie
Produits et matériels
Energies renouvelables
Innovation
France entière
Europe
International
Haute-Garonne
Energie
Technique
Valider

Le fabricant de produits en terre cuite vient d’inaugurer coup sur coup deux extensions d’usine. Malgré la conjoncture, Terreal compte bien poursuivre sa stratégie d’innovation et de diversification.

Cinq ans après sa vente par Saint-Gobain au fonds d’investissement LBO France, Terreal est aujourd’hui le leader français des solutions en terre cuite avec une part de marché d’environ 35 % pour les tuiles et 10 % pour les briques. En dépit de la conjoncture, d’un chiffre d’affaires en baisse de 4,2 % à 435 millions d’euros en 2008 (estimation) et d’une prochaine augmentation de capital de 70 millions d’euros par son actionnaire pour pouvoir honorer les exigences du LBO, Terreal compte bien se concentrer sur ses nouvelles capacités de production.

30 % du chiffre d’affairesà l’international

D’une part, l’industriel a doublé la capacité de son usine de Chagny, au cœur de la Bourgogne (soit un potentiel 35 millions de tuiles par an), en y investissant 85 millions d’euros. Ce site est opérationnel depuis fin novembre et renforce ses positions sur le marché des tuiles du Nord. L’usine utilise une technologie inédite de coloration permettant d’offrir une palette élargie de coloris et de textures adaptés à la variété de la demande des différents marchés régionaux français, de l’Europe du Nord et de l’Asie.

D’autre part, Terreal vient de démarrer fin décembre l’extension de son site de Colomiers (Haute-Garonne) spécialisé dans la production de briques monomurs et briques à joint mince de terre cuite Calibric. Grâce à la mise en œuvre d’une nouvelle ligne de production, l’entité va doubler sa capacité à 200 000 tonnes par an.

Terreal complète ainsi son dispositif national et rééquilibre son outil industriel vers les marchés du nord de la France mais aussi du Benelux, de l’Angleterre et de l’Allemagne. Avec vingt-cinq usines au total, l’industriel est présent à l’international où il réalise environ 30 % de son chiffre d’affaires. Outre les pays précités, il est propriétaire des marques San Marco en Italie, Ludowici aux Etats-Unis et se développe sous le label Terreal en Espagne, en Indonésie, en Malaisie et en Chine.

S’adapter à la demande

Concurrencé dans l’Hexagone par Koramic, Bouyer Leroux, Imerys ou encore Monier, Terreal a décidé une « plus grande adaptation à la demande » de ses quinze sites de production et a choisi de jouer pleinement la carte des nouveaux marchés que sont les murs manteaux et la diversification vers les composants de toiture. Ainsi, un an et demi après l’acquisition de la société Lahera, Terreal confirme ses ambitions de développement sur le marché des sorties de toits métalliques (abergements, cheminées, conduits de fumée…) où il revendique la place de numéro 2. En investissant dans les capacités industrielles de son site de Mazamet, Terreal a également pour objectif de développer son offre de tuiles et panneaux solaires (thermique et photovoltaïque).

Hervé Gastinel, P-DG du groupe Terreal« Nous ne couperons pas à des arrêts de production » Terreal a massivement investi au cours de ces deux dernières années. Ne craignez-vous pas d’être rattrapé par la crise ?

Avec une prévision d’une baisse de 15 à 20 % sur le logement neuf, nous ne couperons pas à des arrêts de production qui pourraient dépasser un mois sur certains sites. Néanmoins, nous comptons d’une part sur la rénovation des toitures en béton posées massivement dans les années 1960 par des tuiles en terre cuite et plus largement sur une dynamique favorable à la tuile terre cuite. D’autre part, nous misons sur le Grenelle de l’environnement pour développer une gamme complète de solutions thermiques pour l’enveloppe du bâtiment.

Justement, au niveau environnemental, que répondez-vous à ceux qui disent que les produits en terre cuite, du fait même de leur cuisson, sont moins écologiques que les autres solutions ?

Tout d’abord, je dirais que la terre cuite est par nature un matériau sain et naturel. J’ajouterais qu’une brique, comme le monomur, est à la fois une solution constructive et isolante. Par ailleurs, les produits en terre cuite participent à une bonne qualité de l’air intérieur (ni COV, ni moisissures). Enfin, la durée de vie en œuvre des produits en terre cuite (plus de cent ans) garantit une économie durable. Sur un plan opérationnel, Terreal s’est attaché à ce que ses nouveaux investissements soient exemplaires en matière d’impact environnemental. Ainsi, sur notre site tuilier de Chagny, le poids des produits a été fortement allégé grâce à une préparation de matières premières plus fine. Celle-ci permet d’améliorer le bilan énergétique de la tuile, de la production à la livraison finale sur le chantier.

130

C’est le montant qu’a investi Terreal ces deux dernières années dans son développement interne, soit plus de 15 % de son chiffre d’affaires annuel.

millions d’euros

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
Terreal en chiffres

130 millions d’euros

C’est le montant qu’a investi Terreal ces deux dernières années dans son développement interne, soit plus de 15 % de son chiffre d’affaires annuel.

%%GALLERIE_PHOTO:0%% %%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur