Le moniteur
Inde : Cochin espère démarrer sa 2e ligne de métro en 2019
La première ligne de 25 km du métro de Cochin accueille 40 000 passagers par jour. - © Guillaume Delacroix/Le Moniteur Export

Inde : Cochin espère démarrer sa 2e ligne de métro en 2019

GUILLAUME DELACROIX |  le 03/12/2018  |  Projets ExportAsie

Alors qu’une première ligne est en service depuis maintenant dix-huit mois, Cochin, première agglomération du Kerala, n’attend plus que le feu vert de Delhi pour porter à 37 km le réseau de son métro. Le coup d’envoi de la deuxième tranche pourrait être donné après les élections législatives d’avril prochain.

La ville portuaire de Cochin, dans l’extrême sud de l’Inde, n’est pas peu fière de son métro. Inaugurée en juin 2017 en présence du premier ministre, Narendra Modi, la première ligne (25 km) se faufile sur un viaduc en béton précontraint dans un tissu urbain particulièrement dense. C’est la première fois qu’une infrastructure de transport est réalisée aussi vite (trois ans), à un coût aussi maîtrisé (40 M€ le kilomètre contre une moyenne de 80 M€ en France) dans le sous-continent.

L’entreprise publique qui l’a construite et qui l’exploite, Kochi Metro Rail Limited (KMRL), enregistre actuellement des pointes de fréquentation à 40 000 passagers par jour. Cela reste très en deçà des prévisions affichées lors de la signature du contrat en 2012, car lorsque le réseau sera complet, avec un tracé de 37 km, le métro pourrait transporter quotidiennement  360 000 personnes, espèrent les autorités locales.


Prolongements

En attendant, la ligne 1 est en cours de prolongement sur 3 km en direction du sud, ce qui portera son coût total à 66 milliards de roupies (835 M€ au taux de change actuel). Son financement a bénéficié d’une contribution de l’Agence française de développement (AFD) à hauteur de 360 M€, qui a eu des retombées significatives pour des entreprises françaises comme Egis, Nexans et Alstom. Ce sera sans doute le cas aussi pour la ligne 2, qui devrait offrir un tracé de 9 km et desservir le quartier historique de Fort Cochin, situé sur la presqu’île marquant l’entrée de la rade de cette agglomération de 2,7 millions d’habitants.

Quatre ans de chantier

L’avant-projet détaillé (APD) a été révisé il y a quelques mois, afin d’être mis en conformité avec les nouvelles règles fixées en 2017 par l’Etat fédéral en matière de métros. Produites par le ministère de l’urbanisme, celles-ci visent à densifier les villes indiennes plutôt qu’à favoriser leur étalement, mais également à diminuer les coûts des infrastructures et à développer l’intermodalité avec les bus, les rickshaws, les vélos…

Le gouvernement du Kerala a approuvé la dernière version de l’APD en février 2018 et n’attend plus désormais que le feu vert de Delhi pour lancer les appels d’offres de travaux. Des élections générales ayant lieu au printemps 2019, le dossier n’a des chances de se concrétiser qu’à l’horizon de l’été prochain. Le chantier devrait durer quatre ans, pour une mise en service en 2023 ou 2024. Il représente un investissement supplémentaire de 23,1 milliards de roupies (292 M€). KMRL est à la recherche d’un partenaire financier privé pour boucler le budget.

Commentaires

Inde : Cochin espère démarrer sa 2e ligne de métro en 2019

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur