Immobilier

In’li, filiale d’Action Logement, lance un appel à projets sur le logement intermédiaire

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

Dans le cadre du lancement de son incubateur In’li Lab, la filiale du groupe Action Logement spécialisée dans le logement intermédiaire en France organise un appel à projets auprès de start-up innovantes. Elles ont jusqu’au 20 avril 2018 pour candidater.

A vos agendas ! In’li, filiale du groupe Action Logement (l’ex-1% logement) spécialisée dans le logement intermédiaire en Île-de-France, lance, dans le cadre de son incubateur In’li Lab, un appel à projets auprès de toutes les start-up travaillant sur le logement de demain. Les 4 projets lauréats seront hébergés gratuitement dans un espace de coworking au sein du nouveau siège social de l’entreprise, la tour Ariane, à La Défense, et pourront profiter d’un programme d’accélération offrant différents services de formation. Les candidats auront jusqu’au 20 avril pour déposer leurs candidatures.

Pour In’li, l’initiative vise à soutenir l’innovation dans le domaine du logement intermédiaire. La filiale s’adresse ainsi à toutes les jeunes pousses porteuses de projets innovants, que ce soit dans les domaines de l’immobilier, de la relation client, des projets urbains ou encore de la domotique, de l’énergie, des travaux et de l’environnement.

 

« Créer des conditions idéales de réussite »

 

« Pour les start-up qui seront retenues, nous voulons créer des conditions idéales de réussite de leur projet en leur apportant à la fois soutien financier, soutien autour de connaissances à partager avec nos équipes, soutien avec un ‘terrain de jeu’ important qu’est notre patrimoine de 42 000 logements », souligne Gildas de Chauveau de Vallat, directeur des systèmes d’information. Le nom des candidats retenus sera annoncé le 14 juin prochain, pour un démarrage de l’incubation prévue le 30 juin.

Par ailleurs, la filiale d’Action Logement investira 18 milliards d’euros pour produire 80 000 logements intermédiaires en zones Abis et A de la région francilienne d’ici à 2025. 80% de la production sera réalisée grâce à la vente en l’état futur d’achèvement (Vefa), tandis que le reste sera réalisé en maîtrise d’ouvrage directe.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X