En direct

Implantation d’éoliennes : l’exception guadeloupéenne
© EWEA - ©

Implantation d’éoliennes : l’exception guadeloupéenne

josette dequéant |  le 06/03/2013  |  EtatAménagementEnergies renouvelablesGuadeloupeGuyane

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Droit de l'environnement
Etat
Aménagement
Energies renouvelables
Guadeloupe
Guyane
Martinique
Energie
Architecture
Urbanisme
Réglementation
Valider

Une délibération du conseil régional de Guadeloupe écarte les dispositions de la loi Littoral freinant le développement de l’éolien. La difficulté est donc résolue pour cette région d’outre-mer, mais demeure pour le reste du territoire français…

Par une délibération du 8 octobre 2012 publiée au Journal officiel du 5 mars 2013, le conseil régional de Guadeloupe a résolu à sa manière la contradiction opposant la loi Littoral à la loi Grenelle 2 en matière de développement et d’implantation d’éoliennes.

Contradiction législative

En effet, la première loi (article L.146-4-I du Code de l’urbanisme) impose, pour toutes les communes du littoral, et donc pour la majorité des communes de Guadeloupe, que « l’extension de l’urbanisation se réalise, soit en continuité avec les agglomérations et villages existants, soit en hameaux nouveaux intégrés à l’environnement ». Dans les espaces proches du rivage, l’extension de l’urbanisation n’est admise que dans les secteurs déjà occupés par une urbanisation diffuse (article L.156-2-3ème alinéa du Code de l’urbanisme). Or, de son côté, la loi Grenelle 2 du 12 juillet 2010 (article L.553-1 du Code de l’environnement) fixe une distance de 500 mètres entreles éoliennes et les habitations les plus proches. Cependant, en Guadeloupe, le schéma de mise en valeur de la mer (partie intégrante du schéma d’aménagement régional) prévoit la possibilité d’installation d’éoliennes dans des zones dénuées de toute construction.

Insécurité juridique


Constatant, vu la topographie des lieux, que ces dispositions législatives contradictoires bloquaient l’essor de la filière éolienne, le conseil régional a donc voté des dispositions dérogatoires, comme l’y autorisent des textes spécifiques (1). Désormais, les articles précités du Code de l’urbanisme ne s’appliquent plus aux éoliennes soumises à permis de construire sur ce territoire des Antilles. Seul frein possible : l’impact sur l’environnement.

En métropole, le problème de la compatibilité  entre la loi Littoral et l’article 90 de la loi Grenelle 2 place les élus locaux en situation de grande insécurité juridique. Un arrêt du Conseil d’Etat du 14 novembre 2012 (n° 347778) a ainsi confirmé l’annulation d’un permis de construire huit éoliennes délivré en 2004 sur le territoire de la commune de Plouvien (Finistère), en considérant « qu’il s’agissait d’une « extension d’urbanisation » au sens du Code de l’urbanisme » (lire notre article). Une intervention du législateur s’avère aujourd’hui urgente pour prévenir les contentieux. …

Pour consulter la délibération du 8 octobre 2012, cliquez ici

(1) Notamment la loi n°2011-884 du 27 juillet 2011 relative aux collectivités territoriales de Guyane et de Martinique.

Commentaires

Implantation d’éoliennes : l’exception guadeloupéenne

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur