En direct

Immobilière 3F perce dans le Haut-Rhin

Laurent Miguet |  le 17/09/1999  |  Haut-RhinFrance Bas-RhinLogement socialCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Haut-Rhin
France
Bas-Rhin
Logement social
Collectivités locales
Maison individuelle
Logement
Architecture
Immobilier
Professionnels
Valider

Pour la première fois depuis son arrivée en Alsace en 1993, la SA d'HLM sort de l'agglomération de Strasbourg.

Colmar (Haut-Rhin) et Haguenau (Bas-Rhin) ont apporté cette année à Immobilière 3 F Alsace ses premières occasions de sortir de la communauté urbaine de Strasbourg. Les deux programmes, qui totalisent 113 logements à livrer en 2001 (voir encadré) procèdent de la même analyse : la prospérité industrielle des deux villes moyennes du centre et du nord de l'Alsace génère une forte demande de logements. « Beaucoup de jeunes ménages disposent de revenus légèrement supérieurs aux plafonds de ressources donnant accès aux HLM, sans pour autant pouvoir accéder à la propriété. Cette situation nous a amenés à mobiliser des prêts conventionnés locatifs sociaux (PCLS) », explique Marcel Diehl, directeur régional d'Immobilière 3 F.

Le leader national du logement locatif social privé applique à Haguenau et Colmar la ligne qu'il s'est fixée depuis son arrivée en Alsace en 1993 : « Nous allons là où nous constatons un déséquilibre entre l'offre et la demande, sur des créneaux peu occupés par les acteurs locaux. » L'orientation ainsi résumée par Marcel Diehl a permis au bailleur de se constituer en Alsace un patrimoine de 800 logements en six ans. Ce chiffre devrait franchir le cap des 1 000 unités en 2000.

Outre l'extension géographique, la SA d'HLM compte axer une partie de son développement sur la maison individuelle locative : « Cette offre représente 20 % du logement social en France, contre 5 % en Alsace », rappelle Marcel Diehl. Un programme de 25 logements, dont 8 maisons individuelles locatives, concrétise cet axe de développement à Souffelweyersheim. Alors qu'il lance ses grosses opérations au bénéfice d'entreprises générales, le maître d'ouvrage justifie par la petite taille de ce dernier programme l'attribution des marchés en lots séparés.

Face à une concurrence locale dispersée, le nouvel acteur du logement social régional dispose d'un atout maître : « Je ne draine pas l'image souvent dégradée qui colle aux organismes en quête de diversification », explique le directeur régional, fort de 25 ans d'expérience dans l'immobilier alsacien.

Immobilière 3 F a construit sa réputation locale sur une image de mixité sociale et urbaine. La dimension sociale s'applique souvent à des programmes d'acquisition amélioration (un tiers de la production) implantés dans des quartiers résidentiels de centre-ville : des prêts locatifs à usage social (Plus) contribueront au financement de la prochaine réhabilitation de 10 logements, rue du Général-Rapp, dans le quartier allemand de Strasbourg.

La principale livraison prévue l'an prochain dans la capitale alsacienne illustrera la stratégie de mixité urbaine : à côté de ses 58 logements à construire sur une ancienne friche industrielle de la rue du Ban de la Roche, la SA d'HLM a suscité un projet privé conduit par une entreprise de revêtements de sol et un administrateur de biens, réunis au sein de la SCI La Broque. L'ensemble, inscrit dans une volonté municipale d'amélioration de l'image d'un quartier proche du centre-ville, se développe sur 7 500 m2 Shon, alors que le POS autoriserait 11 000 m2. Un jardin urbain occupera l'espace ainsi dégagé. Titulaire du label HPE 3* pour ce projet comme pour l'ensemble de sa production neuve, le maître d'ouvrage reste fidèle au cahier des charges technique qu'il s'impose : haute durabilité des matériaux pour réduire les coûts de maintenance. « Rien ne distingue nos produits des ouvrages construits par des promoteurs privés », résume Marcel Diehl.

Trois opérations phare

-Haguenau : 78 logements en centre-ville.

Livraison fin 2000.

Architecte : AGM.

Entreprise générale : Kesser.

Shon : 5500 m2.

-Colmar : 35 logements en centre-ville.

Calendrier : juin 2000-fin 2001 (appel d'offres en entreprise générale fin 1999).

Architecte : Bik.

Shon : 2900 m2.

-Strasbourg : 58 logements en centre-ville.

Calendrier : début 2000 - mi-2001 (appel d'offres en entreprise générale en cours).

Architecte : A 3.

Shon : 4900 m2.

PHOTO : Le leader national du logement locatif social privé devrait franchir en Alsace le cap des 1 000 unités en 2000.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur