Immobilier : pourquoi Eiffage s'en sort bien
Eiffage Immobilier livrera en juin prochain les premiers logements de son opération L'Imprimerie, à Paris (XIVe). - © Eiffage Immobilier

Immobilier : pourquoi Eiffage s'en sort bien

Sophie Vincelot |  le 04/04/2019  |  Eiffage ImmobilierEiffageRésultats annuels immobilierRésultats annuels Majors du BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Eiffage Immobilier
Eiffage
Résultats annuels immobilier
Résultats annuels
Immobilier
Majors du BTP
Valider

Eiffage Immobilier annonce des résultats en hausse pour l'année 2018, avec près de 5 000 réservations réalisées. Cependant, le promoteur a accusé une baisse de ses ventes en bloc, liée à la restructuration du monde HLM. 

Eiffage Immobilier fait figure d’exception dans un paysage de la promotion immobilière en crise. Comme Nexity - qui a affiché une progression de 7% du nombre de réservations en 2018 - le promoteur affiche une (légère) augmentation de ses ventes en 2018, sur un an.

« Nous progressons d’une centaine de logements [pour atteindre 4694 réservations, soit +3,7% par rapport à 2017 –NDLR] », a affirmé Philippe Plaza, directeur général d’Eiffage Immobilier, à l’occasion de la présentation des résultats de la société ce 4 avril, qui se déroulait sur le chantier de L’Imprimerie, un programme de 235 logements conduit par Eiffage Immobilier à Paris (XIVe) (en photo).

Sur le même sujet Promotion : les ventes de logements neufs en forte baisse sur 2018

Eiffage Immobilier affiche également un nombre en hausse de logements lancés en commercialisation (5 205 unités en 2018, soit une hausse de 4% par rapport à 2017). Un chiffre qui représente un peu plus de 80 opérations partout en France. 2 993 logements ont aussi été livrés cette année. De bons résultats qui s’expliquent par le positionnement géographique du promoteur, principalement situé en Île-de-France et dans les grandes agglomérations.

Baisse des ventes en bloc

Reste que les ventes en bloc subissent un vrai ralentissement. « Sur les 4 694 logements réservés en France, 2 000 sont des ventes en bloc. Elles ont régressé en 2018 par rapport à 2017, a souligné Philippe Plaza. C’est notamment lié à la difficulté du montage des opérations en logement social. Le marché des ventes en bloc aux bailleurs sociaux a souffert l’année dernière. »

Sur le même sujet Eiffage renforce ses positions dans la construction bois

Baisse des APL, regroupements des organismes HLM… autant d’éléments « qui ont pesé sur le marché », selon le DG d’Eiffage Immobilier. Et d'ajouter : « Les DRIHL [directions régionales et interdépartementales de l'hébergement et du logement – NDLR] en Île-de-France ont demandé des modifications d’équilibres au niveau des programmes entre le PLAI, le PLUS et le PLS. Cela a perturbé le marché, nous faisant perdre 700 ventes. »

Pas d’inquiétude pour 2019

Un contexte qui n’inquiète pas outre mesure Eiffage Immobilier. « 2019 devrait a minima conforter notre volume de production voire l’augmenter légèrement », a anticipé Philippe Plaza, qui restait optimiste malgré les élections municipales en 2020, qui ont ralenti certains projets immobiliers. Car le promoteur compte sur son important portefeuille de projets immobiliers en développement. « Pour obtenir le chiffre de près de 5000 réservations en 2018, il faut 15 000 logements en développement », a poursuivi le DG.

Sur le même sujet Découvrez le Top 20 des promoteurs immobilier français

Le promoteur immobilier s’est en effet diversifié au cours de ces dernières années, notamment avec son concept de résidences intergénérationnelles Cocoon’Ages, dont la première a été livrée à Aubagne en 2018. Parallèlement, 6 chantiers ont démarré et 4 livraisons sont prévues à Marseille, Guyancourt, Clermont-Ferrand et Mandelieu en 2019.

Dynamisme de l’activité tertiaire

De plus, l’activité tertiaire Eiffage Immobilier s’est montrée particulièrement dynamique en 2018. 11 opérations ont ainsi été livrées, et de grands chantiers sont actuellement en cours de réalisation, comme L’Atrium, à Antony (15 000 m²) ou encore le siège régional d’Orange à Villeneuve-d’Ascq (19 000 m²).

Sur le même sujet Eiffage verse une « prime Macron » à plus de 41 000 collaborateurs

Côté activité hôtelière, la filiale a livré 300 chambres en 2018. « C’est un marché difficile parce que les montages financiers sont compliqués. Malgré tout, nous restons motivés sur ce segment d’activité », a souligné Philippe Plaza.

Résultat : Eiffage Immobilier affiche un chiffre d’affaires stable par rapport à 2017. Et cumule avec Eiffage Aménagement, qui a réalisé une bonne année 2018, un chiffre d’affaires global de 845 millions d’euros.

Eiffage Aménagement accélère en 2018

A côté des bons résultats d’Eiffage Immobilier, l’autre filiale du groupe, Eiffage Aménagement affiche elle-aussi une année 2018 riche en projets. « Nous avons actuellement 1,1 million de m² en montage ou en réalisation et 750 000 m² en développement », a indiqué Nicolas Gravitz, directeur d’Eiffage Aménagement, à l’occasion de la présentation des résultats des deux filiales d’Eiffage.

En Ile-de-France comme en province, Eiffage Aménagement a signé plusieurs nouveaux contrats, comme le développement d’un nouveau quartier reliant les centres des villes de Pau et de Bizanos, ou encore la création du quartier Lizé à Montigny-lès-Metz.

A Châtenay-Malabry, en région parisienne, la filiale d’Eiffage a également lancé les travaux de l’éco-quartier La Vallée, qui accueillera des logements, des commerces, mais aussi les bureaux du siège de Lidl France. L’opération a notamment été réalisée par la première société d’économie mixte à opération unique d’aménagement en France (SEMOP). Il s’agit d’un montage de coproduction public-privé initié par Eiffage Aménagement en 2017.

Commentaires

Immobilier : pourquoi Eiffage s'en sort bien

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur