En direct

Construction de logements : la baisse de 2018 se poursuit au 1er trimestre
Les mises en chantier et les permis de construire affichent de nouveau une baisse au mois de mars. - © ©Calado - stock.adobe.com

Construction de logements : la baisse de 2018 se poursuit au 1er trimestre

AFP |  le 29/04/2019  |  Conjoncture immobilier LogementPromoteurs immobiliersMaisons individuellesConjoncture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Conjoncture immobilier
Logement
Promoteurs immobiliers
Maisons individuelles
Conjoncture
Immobilier résidentiel
Valider

La construction de logements a continué à diminuer en France au premier trimestre, après la baisse de l'année 2018, malgré une demande toujours présente. Les professionnels évoquent comme raisons des chantiers plus difficiles à lancer ou encore les dispositifs fiscaux rabotés.

Les premiers mois de 2019 semblent confirmer le coup d'arrêt observé en 2018  après l'essor des années 2016 et 2017. Selon les chiffres du ministère du Logement publiés ce 29 avril, les permis de construire, indicateur avancé de l'immobilier neuf, se sont élevés, entre janvier et mars, à 100 600 unités, soit un recul de 8,9% par rapport à la même époque un an plus tôt, tandis que le nombre de mises en chantier a baissé de 7,8% à 90 300.

Lors de la précédente période d'étude, de décembre à février, la diminution observée avait été de 12,5% pour les permis de construire et de 11% pour les mises en chantier, à chaque fois par rapport à la même période un an plus tôt.

Recul plus marqué pour les maisons individuelles

Pour la période janvier-mars, « le recul est plus marqué dans l'individuel pur (-9,6%) que dans l'individuel groupé (-3,0%) », précise le service ministériel de la donnée et des études statistiques (SDES). Quant aux mises en chantier de logements individuels, celles-ci « diminuent (-7,4%): -8,2% dans l'individuel pur et -5,0% dans l'individuel groupé ».

En 2018, les permis de construire s'étaient élevés à 460 500 unités, soit une baisse de 7,1% par rapport à 2017, selon les chiffres du ministère de la Cohésion des Territoires. Le nombre de mises en chantier avait reculé de 7,0% à 398 100,  repli accentué par une chute de presque 20% sur le seul dernier trimestre.

Des entreprises BTP en peine

« Les chiffres du ministère confirment le constat des promoteurs sur le terrain : moins de permis obtenus, moins de densité autorisée, donc moins de logements par programme. Et des chantiers plus difficiles à lancer, car les entreprises du BTP peinent à répondre à la demande, sont peu disponibles et augmentent leurs prix », observe la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI). Et de poursuivre : « C'est d'autant plus frustrant que la demande est bien là: nous manquons de logements à vendre, pas de clients. »

Même si le logement neuf reste bien supérieur à son plus récent plancher, atteint à moins de 350 000 nouveaux logements en 2015, il marque tout de même un net coup d'arrêt après deux années d'essor alors même que l'actuel gouvernement avait promis de relancer l'offre.

Approche des municipales 2020

Dans sa dernière note de conjoncture immobilière, datée d'avril, le réseau des Notaires de France avait estimé qu'il « devient plus délicat d'afficher de la confiance dans le marché du neuf, trop souvent ballotté au gré de dispositifs fiscaux parfois ondoyants ». Depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron, le gouvernement a réduit plusieurs aides à la propriété dans le neuf. Il en a supprimé certaines, comme l'APL accession, et recentré d'autres, comme le prêt à taux zéro (PTZ) qui doit être réservé aux zones les plus tendues en matière de logement.

Autre écueil, pour l'année 2019 : « l'approche de périodes électorales », qui ne sera « pas de nature à encourager le positionnement des investisseurs », poursuivent les notaires de France, selon qui « de nombreuses autorisations de construire sont gelées dans l'attente des prochaines élections ». Or les élections municipales, qui rendent timides les élus locaux selon les professionnels, n'auront lieu qu'en 2020.

Commentaires

Construction de logements : la baisse de 2018 se poursuit au 1er trimestre

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur