Immobilier : légère baisse de moral chez les professionnels
Le moral des professionnels de l'immobilier se dégrade légèrement, selon le 11e baromètre de Crédit Foncier/CSA. - © © Phovoir

Immobilier : légère baisse de moral chez les professionnels

S.V. |  le 03/05/2018  |  TertiaireLogement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Tertiaire
Logement
Valider

Entre janvier et avril 2018, le moral des professionnels de l’immobilier s’est légèrement dégradé, d’après le baromètre Crédit Foncier/CSA, publié ce 2 mai. La majorité d’entre eux veulent revenir sur la quasi-suppression de l’APL accession.

Le moral des professionnels commencerait-il à se dégrader ? Il affiche en tout cas une légère baisse entre janvier et avril 2018, selon le 11e baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l’immobilier. 74% d’entre eux considèrent que le marché du logement s’est stabilisé (42%) ou amélioré (32%). Ainsi, la proportion estimant que le marché s’est détérioré progresse à 26% contre 16% en janvier 2018.

Plus largement, 77% des professionnels sont optimistes pour le marché immobilier résidentiel pour les 12 mois à venir. « Même s’il est en recul par rapport au record de septembre 2017 (82%), ce taux d’optimistes est globalement au même niveau depuis deux ans », observe le Crédit Foncier. En revanche, l’écart tend à s’accentuer entre l’Île-de-France (89% d’optimistes) et la province (75%). « Le niveau bas des taux d’intérêt et le dynamisme du marché nourrissent cet optimisme, lorsqu’à l’inverse les professionnels se déclarent inquiets pour la diminution des aides à l’accession », continue l’organisme financier.

Une majorité contre la quasi-suppression de l’APL accession

 

Dans le neuf, 45% des répondants pensent que le niveau des transactions devrait se maintenir et 32% qu’il devrait progresser. Quant aux prix, ils devraient rester stables (56% des professionnels interrogés) ou augmenter (37%).

Interrogés sur le projet de loi Elan (sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), les professionnels estiment plusieurs mesures prioritaires, à commencer par la simplification des normes et procédures d’urbanisme (pour 70% d’entre eux). D’autres sujets préoccupent les répondants comme la revitalisation des centres villes (41%), la lutte contre les recours abusifs (39%), la rénovation énergétique et la transformation des bureaux en logements (27%). Pour la majorité d’entre eux (74%), il faut revenir sur la quasi-suppression de l’APL accession intervenue depuis le 1er janvier 2018.

Commentaires

Immobilier : légère baisse de moral chez les professionnels

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur