Immobilier : légère baisse de moral chez les professionnels
Le moral des professionnels de l'immobilier se dégrade légèrement, selon le 11e baromètre de Crédit Foncier/CSA. - © © Phovoir

Immobilier : légère baisse de moral chez les professionnels

S.V. |  le 03/05/2018  |  TertiaireLogement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Tertiaire
Logement
Valider

Entre janvier et avril 2018, le moral des professionnels de l’immobilier s’est légèrement dégradé, d’après le baromètre Crédit Foncier/CSA, publié ce 2 mai. La majorité d’entre eux veulent revenir sur la quasi-suppression de l’APL accession.

Le moral des professionnels commencerait-il à se dégrader ? Il affiche en tout cas une légère baisse entre janvier et avril 2018, selon le 11e baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l’immobilier. 74% d’entre eux considèrent que le marché du logement s’est stabilisé (42%) ou amélioré (32%). Ainsi, la proportion estimant que le marché s’est détérioré progresse à 26% contre 16% en janvier 2018.

Plus largement, 77% des professionnels sont optimistes pour le marché immobilier résidentiel pour les 12 mois à venir. « Même s’il est en recul par rapport au record de septembre 2017 (82%), ce taux d’optimistes est globalement au même niveau depuis deux ans », observe le Crédit Foncier. En revanche, l’écart tend à s’accentuer entre l’Île-de-France (89% d’optimistes) et la province (75%). « Le niveau bas des taux d’intérêt et le dynamisme du marché nourrissent cet optimisme, lorsqu’à l’inverse les professionnels se déclarent inquiets pour la diminution des aides à l’accession », continue l’organisme financier.

Une majorité contre la quasi-suppression de l’APL accession

 

Dans le neuf, 45% des répondants pensent que le niveau des transactions devrait se maintenir et 32% qu’il devrait progresser. Quant aux prix, ils devraient rester stables (56% des professionnels interrogés) ou augmenter (37%).

Interrogés sur le projet de loi Elan (sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), les professionnels estiment plusieurs mesures prioritaires, à commencer par la simplification des normes et procédures d’urbanisme (pour 70% d’entre eux). D’autres sujets préoccupent les répondants comme la revitalisation des centres villes (41%), la lutte contre les recours abusifs (39%), la rénovation énergétique et la transformation des bureaux en logements (27%). Pour la majorité d’entre eux (74%), il faut revenir sur la quasi-suppression de l’APL accession intervenue depuis le 1er janvier 2018.

Commentaires

Immobilier : légère baisse de moral chez les professionnels

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur