Immobilier : le secteur recrute mais sans atteindre la parité
- © ©aytuncoylum - stock.adobe.com

Immobilier : le secteur recrute mais sans atteindre la parité

S.V. |  le 22/02/2019  |  Immobilier résidentielLogementTertiairePromoteurs immobiliersManagement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Immobilier résidentiel
Logement
Tertiaire
Promoteurs immobiliers
Management
Recrutement BTP
Valider

En plein boom d'embauches, le secteur de l'immobilier peine pourtant à faire une juste place aux femmes, notamment à des postes à responsabilité. 

A quoi ressemble aujourd’hui le marché de l’emploi dans l’immobilier ? Est-il paritaire ? Quelles sont les perspectives d’avenir ? Autant de questions auxquelles s’efforcent de répondre deux études publiées dans le cadre du Forum des métiers de l’immobilier et de la ville qui se tenait ce 21 février à Porte de Maillot (Paris XVIIe).

Tandis que la Fondation Palladio, EY et Business Immo publiaient les résultats de son étude de référence sur l’économie, les enjeux et les métiers de l’immobilier et de la construction de la ville (1), le cabinet d’audit et de conseil KPMG dévoilait, quant à lui, son baromètre sur la parité dans l’immobilier (2).

Filière qui embauche…

Et les conclusions sont multiples. Car la filière immobilière traverse plusieurs dynamiques plus ou moins positives. La première : celle d'un boom de l’embauche. Selon l’étude menée par le cabinet d’audit EY, la Fondation Palladio et Business Immo, 83% des dirigeants de l’immobilier et de la ville envisagent de recruter dans les 3 prochaines années, dont 87% en CDI.

Une bonne nouvelle, qui cache pourtant une réalité plus contrastée pour les sociétés. En effet, 74% des dirigeants éprouvent des difficultés à engager de nouvelles têtes. En cause : la mauvaise image d’un secteur immobilière, pourtant en pleine évolution. « L’enjeu de promouvoir une filière plus intégrée, ayant une responsabilité collective de fabrication de la ville et des lieux de vie, est également exprimé [par les personnes sondées] », souligne l’étude.

… mais encore peu paritaire

Côté égalité hommes-femmes, 43% des responsables interrogés ont mis en place des initiatives et actions proactives en faveur de l’égalité hommes-femmes (accords d’entreprise relatifs à l’égalité professionnelle, harmonisation des rémunérations, suivi des équilibres hommes-femmes lors des processus de recrutement, campagnes internes contre les préjugés et discriminations, développement de parcours de formation spécifiques, …). Des bonnes intentions qui n’ont pourtant pas brisé le fameux « plafond de verre », comme l’évoque Régis Chemouny, associé et responsable du secteur immobilier d’investissement chez KMPG.

Dans le baromètre piloté par le cabinet d’audit et de conseil, 67% des sondées ont déjà eu le sentiment d’être discriminées de par leur statut. « Les feedbacks anonymes et spontanés recueillis dans le cadre de l’enquête mettent en avant, et de façon récurrente, le sujet des congés maternité et par conséquent les idées auxquelles ils se rattachent, y compris la problématique de la charge mentale », analyse KPMG.

Vers un éveil des consciences?

Et les difficultés s’alignent pour les femmes, avec deux principales : l’absence d’un réseau efficient et la famille, qui sont les obstacles les plus importants pour accéder à un poste à responsabilité. KPMG fait d’ailleurs référence à l’étude « Women on boards » du MSCI, publiée en décembre 2017, la proportion de femmes à des postes de direction augmente faiblement, passant de 15,8% à 17,3% entre 2016 et 2017. Sur les 11 secteurs étudiés, l’immobilier se trouve à la 9e position, juste avant l’IT et le secteur de l’énergie.

Pourtant, les professionnels l’assurent : le sens de l’histoire sera celui d’une plus forte présence féminine. « Il y a aujourd’hui un réel éveil sur le sujet. Mais, pour qu’il y ait une vraie évolution, il faudra légiférer, mettre en place des process en interne et des formations », souligne Régis Chemouny. Autant d’étapes nécessaires (et longues) pour opérer un vrai changement des mentalités.

(1) L’étude a été conduite avec la participation de 30 organisations et fédérations professionnelles de l’immobilier et de la ville, et a mobilisé plus de 1000 dirigeants de juillet à octobre 2018 qui ont partagé leurs analyses, dressé des perspectives et évoqué leurs défis d’innovation et de développement. 300 étudiants ont également été consultés de septembre à novembre 2018.
(2) Ce premier baromètre s’appuie sur plusieurs sources : un questionnaire adressé en octobre 2018 aux professionnels de l’industrie immobilière ; des témoignages et partages d’expérience recueillis auprès de femmes et d’hommes sensibles à la question de l’inclusion. Il en résulte un panel très large et diversifié tant en termes d’âge que de fonctions. Le panel est composé à 69% de femmes.

Commentaires

Immobilier : le secteur recrute mais sans atteindre la parité

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur