Immobilier : des méthodes de recrutement trop artisanales
Tandis que 39 % des recruteurs ne consacrent aucun budget dédié aux embauches, les candidats, eux, sont 84 % à utiliser des outils payants pour leurs recherches d’emploi. - © © phovoir.com

Immobilier : des méthodes de recrutement trop artisanales

Caroline Gitton |  le 08/10/2020  |  France Emploi

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Emploi
Immobilier
Valider

La troisième édition de l’étude de Recrutimmo pointe des process RH encore insuffisamment maîtrisés dans le secteur de l’immobilier. Pour attirer des professionnels sur un marché en forte tension, les employeurs doivent améliorer leur communication, en offrant une vision aux candidats, et en valorisant l’ambiance de travail.

Près de huit recruteurs de l’immobilier sur dix déclarent être en pénurie de candidats sur un marché en forte tension. Pourtant, 68 % d’entre eux sont encore dépourvus de service interne de ressources humaines.

C’est ce que met en exergue la troisième étude de la plateforme digitale d’emplois dédiée aux professionnels du secteur Recrutimmo. Une enquête qui propose des regards croisés entre les attentes de 211 employeurs et celles de 1 115 candidats.

39 % des employeurs ne consacrent aucun budget au recrutement


Un résultat qui ne laisse pas de surprendre : tandis que 39 % des recruteurs ne consacrent aucun budget dédié aux embauches, les candidats, eux, sont 84 % à utiliser des outils payants pour leurs recherches d’emploi.

Les personnes sondées dans le cadre de l’enquête n’en sont pas à un paradoxe près, puisque ce ne sont pas les employeurs mais les candidats (81 %), qui font montre de diligence pour se renseigner sur la structure qui va les recevoir en entretien. Ainsi, seuls 24 % des recruteurs se penchent sur l’e-réputation des candidats. Les entreprises doivent donc veiller à leur présence sur les plateformes digitales professionnelles.

Les candidats réclament de la souplesse dans l’organisation du travail

Par ailleurs, le niveau d’exigence des professionnels se renforce. Or, d'après l’étude, candidats et employeurs ne sont pas tout à fait sur la même longueur d’ondes. En effet, quand près de sept recruteurs sur dix misent sur le salaire pour attirer la perle rare, l’immense majorité des candidats interrogés (94 %privilégie les perspectives d’évolution et l’ambiance de travail, mais aussi la recherche de sens et le projet d’entreprise.

Et 20 % d’entre eux recherchent une organisation du travail flexible, avec du télétravail et des horaires aménagés. A leurs yeux, la région parisienne perd du terrain en termes d’attractivité : 15 % des candidats concentrent ainsi leurs recherches sur la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et 10 % sur l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Occitanie.

Améliorer la communication RH

Les employeurs de l’immobilier ne doivent donc pas rester les bras croisés. Il leur faut sans tarder, pour se démarquer de la concurrence et attirer des talents, adopter une communication RH interne et externe plus efficace. Et ainsi la mettre au service de leur marque employeur : offrir une vision en mettant en valeur leur projet d’entreprise et leurs valeurs, ou encore l’ambiance entre les équipes qui règne dans la structure…

Autre enseignement de l’étude : près du tiers des candidats sondés est en reconversion professionnelle. Un paramètre dont les employeurs ne prennent, dans l’ensemble, pas ombrage : seuls 24 % d’entre eux exigent, lors du recrutement, des diplômes spécialisés dans l’immobilier, et 21 % des compétences techniques spécifiques.

Commentaires

Immobilier : des méthodes de recrutement trop artisanales

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil