En direct

Immobilier commercial Plein Ciel multiplie ses points de vente

PATRICE DROUIN |  le 27/02/1998  |  NégoceArchitectureImmobilierFrance Gironde

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Architecture
Immobilier
France
Gironde
Yvelines
Essonne
International
Professionnels
Valider

-Plus de 250 millions de francs par an vont être consacrés à l'ouverture de points de vente du premier groupement papetier français, qui se lance également à l'international.

Le profil. Créé en 1956, Plein Ciel est devenu la première enseigne de papeterie en France (papier, matériel d'écriture, fournitures scolaires, univers du bureau, loisirs créatifs, cadeaux, consommables informatiques, produits « beaux arts » avec le rachat de Graphigro, etc.).

Cette société coopérative compte aujourd'hui 390 magasins Plein Ciel, 110 Plein Ciel Relais, 9 Plein Ciel Mediastores, un Hyper Plein Ciel et près de 300 « fournituristes ». Installée aux Ulis, en proche banlieue parisienne, elle a réalisé l'année dernière plus d'un milliard de francs de chiffre d'affaires. Ce grand distributeur ne compte d'ailleurs pas en rester là et a de nombreux projets, tant dans l'Hexagone qu'à l'outre-mer et à l'étranger (voir encadré).

Politique vis-à-vis des entreprises. Le groupe compte en effet investir au moins 250 millions de francs par an dans l'aménagement et l'ouverture de nouveaux points de vente et dans la rénovation du parc existant. Architecte d'intérieur de formation, Raphaël Brassart est responsable depuis deux ans de l'agencement des magasins et, en fait, de l'image visuelle d'un groupe en pleine expansion. Il s'appuie notamment sur deux entreprises pour le mobilier et sur trois contractants généraux - ECBM à Floirac (Gironde), MV aux Essarts-le-Roi (Yvelines) et Multiservices à Yerres (Essonne) - qui s'adressent eux-mêmes à des sous-traitants pour l'agencement des boutiques en centre-ville (plus de 150 m2), des Relais (70 m2 maximum), des Médiastores (800 m2) et des Hypers (1 000 à 1 200 m2).

« J'ai également mis au point un guide des matériaux (carrelage, peinture, faux plafonds, etc.) pour lequels nous jouons le rôle de centrale d'achats », tient à préciser Raphaël Brassart. Avant d'ajouter : « Il est bien évident que les coûts d'agencement varient en fonction des différents types de points de vente : 2 500 francs le mètre carré dans un Hyper, 3 500 francs dans un Relais et 4 000 francs dans un Médiastore. »

Les entreprises intéressées ont donc tout intérêt à s'adresser soit à Raphaël Brassart pour ce qui est des matériaux, soit à l'un des trois contractants généraux pour l'électricité, le carrelage au sol, les faux plafonds, la climatisation, les ascenseurs...

Les principaux projets

« Nous avons réalisé pour au moins 200 millions de francs de travaux l'année dernière. La barre des 250 millions va probablement être franchie en 1998, une nouvelle accélération étant prévisible en 1999 et en l'an 2000 », affirme Raphaël Brassart, chef de projet et responsable de l'agencement des magasins.

Parmi les projets programmés pour cette année :

- ouverture de 5 Médiastores ;

- ouverture de 10 Hypers ;

- ouverture de 10 Plein Ciel Relais.

La première enseigne de papeterie française, qui est également très présente à l'outre-mer, va s'implanter en Afrique et dans des pays comme le Liban et le Chili. Avant de se lancer, éventuellement, sur d'autres marchés particulièrement « porteurs ».

PHOTO : Le coût de l'agencement varie selon les types de points de vente : de 2 500 F le mètre carré pour un Hyper à 4 000 F pour un Médiastore.

-Contact : Raphaël Brassart, responsable de l'agencement des magasins. Tél. : 01.69.18.55.42. Fax : 01.69.18.55.48.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil