En direct

IMMEUBLE DE BUREAUX PARIS XVIIE

Amélie Luquain |  le 08/10/2018  |  ParisStructure métalliqueProduits et matériels

CHARTIER-DALIX ET BRENAC & GONZALEZ -

Sur la ZAC Clichy-Batignolles (Paris XVIIe), le long de la principale artère urbaine, ce vaisseau noir recouvert de terre cuite émaillée surplombe le faisceau ferroviaire de la gare Saint-Lazare. Avec sa structure métallique et son esthétique proche du brutalisme, il impose sa stature.

L'aménagement des 40 hectares de la ZAC Clichy- Batignolles, créée en 2007, progresse à grands pas. Alors que la tranchée des voies ferrées a fait de ce site une enclave infranchissable au cœur du XVIIe arrondissement de Paris, l'immeuble de bureaux conçu par les agences Chartier-Dalix (mandataire) et Brenac & Gonzalezprend appui sur ce contexte infrastructurel.

A proximité de la gare Saint-Lazare, d'où sont acheminés chaque jour près de 1 200 trains, le « mystérieux vaisseau noir », selon les mots de Xavier Gonzalez, impose sa stature d'une centaine de mètres de long. D'un côté, il s'adosse à l'aplomb des voies de chemin de fer ; de l'autre, par l'abaissement progressif de ses terrasses, il vient chercher la grande artère Mstislav-Rostropovitch, qui dessert la partie ouest de la ZAC.

Vaisseau noir sur fleuve de métal

Enveloppant le bâtiment, une série de rubans continus se succèdent, à l'image de strates topographiques. En écho aux voies ferrées, ils se superposent les uns aux autres dans une alternance de lignes horizontales, formées par des bandes vitrées et les bandes pleines que sont les allèges. Ces rubans de Möbius, autonomes, se détachent les uns des autres ; par un jeu de décalages, leurs inflexions composent des espaces extérieurs qui aboutissent à de généreuses terrasses. Ils sont revêtus de terre cuite émaillée de teinte brune, presque noire. Les bardeaux, réalisés sur mesure, se jouent de trois modules différents disposés selon un algorithme. Dessinant des cannelures à la façon de codes-barres, leurs reliefs et leurs teintes foncées cultivent une expression changeante qui n'est pas sans rappeler l'outrenoir de Soulages.

Ici, le contexte a non seulement influencé les façades du volume, mais aussi sa structure. Construit sur dalle, l'édifice de neuf niveaux vient recouvrir en partie les voies de remisage des trains. Sur ce sol artificiel, les architectes ont naturellement opté pour une structure métallique qui, par la suite, a engagé une esthétique proche du brutalisme, mettant en scène la technique plutôt que la dissimulant.

Dès le hall d'entrée, ennobli sous ses 8 m de haut, les fins poteaux d'acier dégagent une vaste transparence. Leurs piétements, travaillés façon « cubisme tchèque », font disparaître les boîtes à ressorts antivibratiles. Autre élément architectonique, l'escalier monumental, qui semble en suspension, porté par une poutre devenue garde-corps. Au sol, la pierre de Vals et, au plafond, les bardeaux de bois, subliment le lieu, jusqu'aux balcons surplombant les voies ferrées.

Dans les étages priment l'épure, la trame et les savants jeux de calepinage. Un ensemble qui répond aux exigences énergétiques de la ZAC, soit « zéro climatisation ». Une dalle de béton, dite « thermique » - de l'eau chauffée ou rafraîchie associée à l'inertie du béton - est laissée apparente en sous-face. Des dalles acoustiques dans lesquelles sont intégrés les luminaires et des brasseurs d'air y sont assujettis. La distribution des réseaux techniques s'effectue par le faux plancher. Ce système permet de dégager une hauteur appréciable de 3 m sous plafond. Les poteaux d'acier, qui portent les charges dans les étages, sont décalés de la façade ; ils accentuent le continuum des fenêtres disposées en bandeau, offrant une vue panoramique [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur