En direct

Ile Seguin :
Cliquez sur la carte pour l'agrandir. - ©

Ile Seguin : "l'autre projet" se précise

Defawe Philippe |  le 15/02/2008  |  France Collectivités localesArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Aménagement
Collectivités locales
Architecture
Valider

L'annonce d'un projet alternatif pour l'île Seguin à Boulogne-Billancourt avait fait grand bruit. C'est Georges-Marc Benamou, conseiller de Nicolas Sarkozy pour la culture, qui l'avait dévoilé dans Libération évoquant "le plus grand jardin-musée de sculptures du monde"."C'est un rêve ancien de Nicolas Sarkozy quand il était président du conseil général des Hauts-de-Seine", déclarait-il tout en promettant que "ce jardin-musée de sculptures configuré par Daniel Janicot (qui dirige l'association de préfiguration de l'Ile Seguin) doit éviter le bétonnage de l'île Seguin".

Au plan local, ce projet est porté par Pierre-Christophe Baguet, candidat désigné par l’UMP pour la mairie de Boulogne-Billancourt. Et il entre en totale contradiction avec l'actuel projet imaginé par la SAEM Val de Seine Aménagement et défendu par son président, Jean-Pierre Fourcade, ancien maire et adjoint chargé des finances et qui repart à la bataille, après s’être mis en congé de l’UMP (Voir l'article et la vidéo : "L’île Seguin, enjeu des municipales à Boulogne-Billancourt)".

Dans le Figaro de vendredi 15 février, Pierre-Christophe Baguet dévoile les grandes lignes de son projet de jardin, et de son financement. Le candidat UMP met en avant un soutien du département et de l'Etat qui lui permettrait de trouver un équilibre financier à 330 millions d'euros (contre 218 pour l'actuel projet). Il insiste également sur l'aspect environnemental du projet en annonçant "35% de béton en moins". La surface d'usage des bâtiments passeraient en effet de 175.000 m2 à 110.000 m2.
Pour Pierre-Christophe Baguet : Exit le mur-façade qui doit envelopper les trois quarts Est de l'île et les huit bâtiments en projets, dont l'Institut national du cancer, la résidence pour chercher et une scène de musiques actuelles. Le candidat à la mairie prévoit tout de même de construire des bâtiments et notamment un hall d'exposition pour les œuvres monumentales sur la pointe aval où devait figurer la fondation Pinault. A l'autre bout de l'île, il envisage la création d'une salle de spectacle. Autre construction prévue : un pôle médias et culture qui pourrait abriter l'activité internationale du groupe TF1.
J-P D


Lire aussi notre Dossier documentaire Aménagement des terrains Renault (Réservé aux abonnés)

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Fabriquer la ville durable

Fabriquer la ville durable

Date de parution : 06/2020

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur