En direct

Ile Séguin: dépôt du permis de construire du futur centre d'art

le 20/03/2013  |  BâtimentEuropeHauts-de-SeineArchitectureTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Bâtiment
Europe
Hauts-de-Seine
Architecture
Technique
Valider

Le permis de construire du futur centre d'art de l'Ile Seguin (Hauts-de-Seine) a été déposé mardi 19 mars, franchissant une étape pour la première mise en chantier sur le site depuis la fermeture des usines Renault il y a plus de 20 ans.

"Le projet de l'Ile Seguin est enfin entré dans sa phase opérationnelle", s'est félicité mardi 19 mars le maire (UMP) de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet.

En effet, le permis de construire du futur centre d'art de l'Ile Seguin a (enfin) été déposé.

Selon la ville de Boulogne-Billancourt, le futur centre, le pôle international des arts plastiques et visuels R4, devrait ouvrir au public fin 2016. Le bâtiment, conçu par l'architecte Jean Nouvel, devrait occuper 30.000 mètres carrés répartis sur cinq niveaux, dont un toit terrasse.

"Avant toute mise en chantier, il faut d'abord que le nouveau plan local d'urbanisme (PLU) soit validé par le conseil municipal, ce qui devrait être fait en octobre ou novembre 2013 et laisse donc peu de temps avant les élections municipales" de mars 2014, tempère pour sa part Jean-Louis Tourlière, président de l'association Boulogne Environnement, qui a fait du réaménagement de l'ancien temple des usines Renault son cheval de bataille.

L'avenir de l'Ile Seguin fait en effet  l'objet de débats houleux depuis de nombreuses années.

En juin 2011, le conseil municipal avait voté la révision simplifiée du PLU pour la construction d'environ 310.000 m2 sur cette bande de terre de 11,5 hectares sur la Seine. Six associations, opposées au projet défendu par le maire, avaient alors déposé un recours contentieux devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise). Devant l'opposition des riverains, M. Baguet avait demandé en février 2012 aux Ateliers Jean Nouvel de travailler à "un nouveau projet moins polémique".

En décembre dernier, une consultation publique avait validé l'une des trois propositions urbanistiques soumises par M. Nouvel. Celle-ci prévoit notamment des espaces verts, un belvédère, un centre sportif, la cité musicale du conseil général des Hauts-de-Seine, le pôle des arts plastiques et visuels R4, le cirque numérique de Madona Bouglione, ou encore, un lieu consacré à la mémoire des usines Renault, fermées en 1992.

Commentaires

Ile Séguin: dépôt du permis de construire du futur centre d'art

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Date de parution : 09/2020

Voir

Villes et territoires de l’après-pétrole 

Villes et territoires de l’après-pétrole

Date de parution : 08/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil