En direct

ILE-DE-FRANCE Logement La région veut donner un coup de pouce au Plus

le 13/08/1999  |  France entièreParisHauts-de-SeineSeine-Saint-DenisVal-de-Marne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Paris
Hauts-de-Seine
Seine-Saint-Denis
Val-de-Marne
Essonne
Seine-et-Marne
Val-d'Oise
Logement
Politique sociale
Yvelines
Alpes-Maritimes
Immobilier
Valider

Le 23 septembre, l'exécutif régional devrait soumettre au vote des élus une délibération instituant un dispositif d'aide à la construction de logements sociaux ciblée sur le nouveau prêt locatif à usage social (PLUS) (voir « Le Moniteur » du 30 juillet, p.11). Celui-ci devrait se rapprocher des dispositions que la région avait prévu de mettre en oeuvre pour soutenir le PLA expérimental. Le 30 juin dernier, lors des assises régionales du logement, le président du conseil régional, Jean-Paul Huchon, avait déclaré : « A partir du PLA expérimental, la région pourrait apporter une aide de 10 % à 15 % du prix de revient de l'opération. A cette fin, 25 millions de francs ont été budgétisés en 1999. Ce nouveau mode de financement, qui fusionne les dispositifs de prêts antérieurs, avec un loyer unique à 90 % du loyer PLA actuel, mérite d'être soutenu et généralisé. » Un souhait qui a été entendu.

Cette aide de la région devrait donner un coup de pouce supplémentaire à la relance du logement social en Ile-de-France où les mesures annoncées par le gouvernement ont reçu un accueil très favorable. Patrice Rolland, directeur général adjoint du Logement français, SA d'HLM dont l'essentiel du patrimoine est situé en Ile-de-France (34 000 logements sur 38 000). Il se félicite ainsi de la possibilité donnée par le Plus d'accueillir 10 % de locataires dont les revenus dépassent le plafond de ressources. « Nous construisons beaucoup à Paris, dans les Yvelines, les Hauts-de-Seine et dans les endroits les mieux situés du Val-de-Marne », explique-t-il.

Autre motif de satisfaction : l'allongement à cinquante ans de la durée du prêt pour l'achat du foncier. « Cette mesure va jouer tout son rôle dans les zones où le terrain représente une part importante du prix de revient de l'opération comme en Ile-de-France ou dans les Alpes-Maritimes où nous sommes également présents. »

De son côté, Jean-Baptiste Combrisson, directeur de l'AORIF (Association des organismes d'HLM d'Ile-de-France), fait valoir que le mouvement HLM demandait depuis longtemps la mise en place du Plus : « En Ile-de-France, la précarité a beaucoup augmenté. Ce sera plus facile de loger les familles avec un loyer qui se rapproche du plafond de l'APL » conclut-il.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur