En direct

ILE-DE-FRANCE Foncier industriel : stabilisation des ventes en 1997

le 16/10/1998  |  France ParisHauts-de-SeineSeine-Saint-DenisVal-de-Marne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Paris
Hauts-de-Seine
Seine-Saint-Denis
Val-de-Marne
Essonne
Seine-et-Marne
Val-d'Oise
Collectivités locales
Entreprises
Transports
Réglementation
Etat
Valider

107 ha ont été commercialisés en 1997. Les transactions supérieures à 30 000 m2 ont nettement baissé.

Au 1er janvier 1998, selon Colliers-Auguste-Thouard, l'offre de foncier industriel immédiatement disponible s'élevait, en Ile-de-France, à 1 095 ha, répartis sur 236 sites différents, chiffre en légère baisse par rapport à 1996 (-8,72 %). Contrairement à l'important renouvellement de l'offre foncière, qui s'était produit en 1996, en 1997, aucune mise sur le marché de nouveaux terrains n'a été constatée. « Les projets connus ne sont pas encore arrivés à l'aboutissement des procédures d'acceptation des zones d'activités ou d'obtention des permis de construire », note-t-on chez le conseil en immobilier d'entreprise.

Du côté de la demande, 104,6 ha ont été vendus, soit un résultat équivalent à celui de 1996, si l'on fait abstraction de la convention signée entre Aéroports de Paris et Federal Express, relative à l'autorisation d'occupation temporaire du domaine public sur l'aéroport de Roissy portant sur 40 ha. « Au-delà des ventes exceptionnelles, 1997 confirme un rythme de commercialisation de plus de 100 ha par an », ajoute Colliers-Auguste-Thouard. 1997 se caractérise par un marché de moyennes surfaces : les terrains dont la superficie varie entre 10 000 m2 et 30 000 m2 représentent 46,6 % du nombre de mètres carrés commercialisés (23 % en 1996). En revanche, les transactions de plus de 30 000 m2 ne totalisent que 23 % des surfaces vendues (contre 50 % en 1996).

La Seine-et-Marne, département le plus dynamique

Seules quatre opérations de plus de 30 000 m2 (1) ont été recensées (contre une dizaine par an en moyenne depuis 1994) et elles ont été réalisées par des utilisateurs illustrant ainsi la moindre activité des logisticiens, mais cette tendance semble s'être inversée en 1998. Comme par le passé, la Seine-et-Marne reste le département le plus dynamique avec 43,87 ha cédés (42,2 % du total), un résultat en progression de 23,8 % par rapport à 1996. «La présence de deux villes nouvelles ainsi que la qualité des axes de communication constituent de réels atouts» , estime Colliers-Auguste-Thouard qui met aussi l'accent sur «une politique commerciale dynamique caractérisée par la proximité des acteurs locaux par rapport aux entreprises et aux différents intervenants en immobilier d'entreprise».

(1) 11,1 ha vendus à FL Finances pour la Fnac à Massy, 4,1 ha vendus à un magasin d'équipement pour la personne à Cergy ; 5 ha vendus aux NMPP à Combs-la-Ville et 3,5 ha vendus à Bosch-Siemens à Tournan-en-Brie.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur