En direct

« Il nous faut convaincre les paysagistes »

Propos recueillis par Laurent Miguet |  le 09/03/2018  |  SantéArchitectureAménagementTechniqueEnvironnement

À la tête des 1 300 agents de l'établissement public né en janvier 2017 de la loi biodiversité, Christophe Aubel a revêtu les habits du serviteur de l'État, sans perdre les accents et le franc-parler du militant. La mayonnaise prend dans les quatre familles fusionnées par l'Agence, mais aussi dans les territoires.

Un an après sa naissance, l'Agence française pour la biodiversité tient-elle sa feuille de route ?

Un an, ce n'est pas l'âge de la maturité ! Mais je suis fier du travail des équipes et de ce que nous avons commencé à faire, sans partir de zéro, ce qui constitue à la fois un atout et un défi : avec leur taille très disparate, de 30 à 650 personnes, les quatre établissements dont nous sommes issus - sans compter l'intégration de personnels du Muséum national d'histoire naturelle - œuvraient déjà pour la biodiversité. Non seulement ils continuent, mais ils prouvent leur capacité à susciter une dynamique nouvelle : la dizaine d'agences régionales pour la biodiversité [ARB] en voie de création en témoigne.

Ne regrettez-vous pas l'absence de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage ?

Les deux établissements partagent des objectifs similaires. Nos équipes se parlent. Le législateur a choisi, et nous avancerons ensemble. Quel que soit le sujet lié à son domaine, l'AFB a vocation à se situer au cœur des réseaux, pas forcément en leader.

Cette logique s'applique-t-elle aux espaces naturels protégés autres que les parcs nationaux, intégrés dans l'Agence ?

Oui, nous avons créé à cette fin la Conférence des aires protégées. Conduite par le président de la Fédération des parcs naturels régionaux, celle-ci regroupe toutes les têtes de réseau d'aires protégées, quel que soit leur statut. Cette nouvelle instance illustre une capacité à dépasser le périmètre de l'Atelier technique des espaces naturels, mais aussi d'aller plus loin dans la valorisation des aires protégées comme atout des [...]

Cet article est réservé aux abonnés Paysages Actualités, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

« Il nous faut convaincre les paysagistes »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX