Il n' y aura pas de constructions au pied de la tour Eiffel

Le projet OnE de continuité paysagère du Trocadéro au Champ-de-Mars se fera sans les quatre constructions prévues.

Partager
Il n' y aura pas de constructions au pied de la tour Eiffel
Le projet OnE rime avec continuité paysagère.

La mairie de Paris a renoncé aux constructions prévues au pied de la tour Eiffel dans son plan contesté d'aménagement des abords du monument, a annoncé le premier adjoint Emmanuel Grégoire au Journal du dimanche (JDD) le 2 octobre.

Destiné à végétaliser et à piétonniser les abords de la "Dame de fer", le projet OnE, présenté par la maire (PS) de la capitale Anne Hidalgo, suscite depuis des mois les critiques des oppositions municipales et des défenseurs de l'environnement.

"La philosophie d'ensemble reste la même"

Le projet devait notamment entraîner l'abattage d'une vingtaine d'arbres, certains centenaires selon les écologistes. La mairie y a renoncé en mai dernier, après les protestations de plusieurs associations et personnalités. Elle a donc également décidé d'abandonner quatre constructions prévues. "Je vous annonce que nous annulons purement et simplement tout projet de construction au pied de la tour, tout en maintenant le projet paysager", a déclaré Emmanuel Grégoire au JDD.

Au lieu de cabanons qui existent actuellement, il était prévu plusieurs constructions dont certaines à moitié enterrées, "mais elles nécessitaient de ­couper un arbre remarquable, ce qui, je le reconnais, est problématique", a-t-il reconnu.

À LIRE AUSSI

Paris: feu vert au réaménagement du secteur de la Tour Eiffel

"La philosophie d'ensemble reste la même", a insisté le premier adjoint chargé de l'urbanisme. "Nous allons mettre en œuvre 95% du projet OnE, c'est-à-dire une continuité paysagère du Trocadéro au Champ-de-Mars, fidèle au dessin d'origine, respectueuse du patrimoine, avec moins de voitures et plus de nature".

"Nous ne cédons pas à la pression, nous souhaitons juste que notre projet ne soit pas parasité par des polémiques annexes. Disons que nous corrigeons les points irritants", a-t-il ajouté, en précisant que le budget du projet baisserait en conséquence de 107 à 100 millions d'euros.

"Les permis de construire sont toujours d'actualité"

"Très bonne nouvelle", a réagi auprès de l'AFP Christine Nedelec, de France nature environnement (FNE) Paris, "mais les permis (de construire) sont toujours d'actualité (...) on attend que les permis soient retirés". "On veut aussi la remise en état du site et sa préservation", a-t-elle ajouté. "Satisfaction pour l'heure mais on reste vigilants", a renchéri Thomas Brail, du Groupe national de surveillance des arbres (GNSA), qui s'est félicité auprès de l'AFP de la "cohésion associative qui fait qu'on arrive à gagner".

Lancé en 2017, le projet vise à transformer la zone en promenade arborée et plantée. En 2019, la Ville a confié la maîtrise d’œuvre de l’opération à l’équipe emmenée par Gustafson Porter+Bowman (paysagiste) accompagnée de Sathy (activation et scénographie urbaine), Chartier-Corbasson (architectes), Ma-Geo (ingénierie), Atelier Monchecourt (patrimoine) et Devillers & Associés (gestion des mobilités).

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

60 - Liancourt

Ravalement d'une maison de maître de 5 logements collectifs locatifs, rue des Arts et Métiers

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil