En direct

La candidate du Front national souhaite relancer l'offre locative et faciliter l'accès à la propriété en renforçant les dispositifs de prêts aidés. - © BRUNO LEVY / LE MONITEUR

"Il faut d'urgence lancer un grand plan de construction de logements", Marine Le Pen

Propos recueillis par Fabien Renou |  le 15/03/2017  |  EntreprisesTechniqueBâtimentlepen

La présidente du Front national ouvre notre série d'entretiens sur les propositions des candidats à l'élection présidentielle pour le BTP.

L'objectif de 500 000 logements construits a presque été atteint en 2016. Les dispositifs mis en place pendant le quinquennat de François Hollande doivent-ils être pérennisés ?

Marine Le Pen : Dans son programme de 2012, François Hollande promettait de construire 2,5 millions de logements intermédiaires, sociaux et étudiants, dont 150 000 logements très sociaux. Or, la barre des 500 000 logements construits par an n'a jamais été atteinte pendant le quinquennat.
Cependant, afin de ne pas casser le semblant de reprise (largement due à la baisse fugace des taux d'intérêt permise par la politique monétaire accommodante de la BCE), il faut pérenniser les dispositifs d'investissement mis en place.
La défiscalisation « Pinel », même si elle représente un coût de 360 millions d'euros en termes de recettes fiscales, est une nécessité face à l'effondrement de l'offre locative. C'est pourquoi je m'engage à reconduire ce dispositif.
Par ailleurs, il faut faciliter l'accès à la propriété en renforçant les dispositifs de prêts aidés comme le PTZ dont les conditions sont trop contraignantes.

Au-delà des sempiternelles incitations fiscales, quels leviers actionner pour répondre à la forte demande de logements en France à des prix maîtrisés ?

M.L.P. : La baisse des loyers passera d'abord par un accroissement de l'offre. C'est pourquoi il faut d'urgence lancer un grand plan de construction de logements financé pour partie par le Fonds de réserve des retraites, dont les fonds sont aujourd'hui investis sur les marchés financiers. C'est le choix que les Pays-Bas ont fait il y a quelques années avec un succès certain.
Afin de réduire les dépenses de logement des ménages, je baisserai également la taxe d'habitation pour les plus modestes et je gèlerai son augmentation (ceci concerne aussi le gel de la réforme des valeurs locatives). Je pérenniserai les APL (suppression de la prise en compte du patrimoine dans leur calcul) et je créerai une «Protection-Logement-Jeunes» en revalorisant de 25 % les APL pour les jeunes jusqu'à 27 ans dès la première année du quinquennat.


Rénover les 7,4 millions de passoires énergétiques coûterait 4 milliards d'euros par an à l'Etat. Est-ce une priorité pour vous ?

M.L.P. : L'isolation thermique des bâtiments est un enjeu majeur pour l'avenir. L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas. C'est pour ça que j'engagerai un grand plan d'isolation thermique des bâtiments. Le besoin annuel est estimé à 5 milliards d'euros par an selon l'OFCE. Pour financer cela, il faut d'urgence augmenter la part de l'investissement public dans le PIB qui a chuté de 20% depuis 2010. L'investissement dans l'isolation des bâtiments sera, à terme, autofinancé car des gains importants se feront sur la facture énergétique. Parallèlement, il faut développer des prêts à taux zéro de la Banque de France pour les particuliers pour financer l'isolation thermique (c'est mon engagement n°132).
Je maintiendrai aussi le taux réduit de TVA dans la rénovation énergétique.

Les infrastructures souffrent d'un cruel manque d'investissement ces dernières années. Prévoyez-vous d'y remédier ?

M.L.P. : La qualité de nos infrastructures est en chute libre. La France est passée du 4ème rang en 2008 à la 10ème place en 2016 d'après le Forum Economique Mondial. La chute est encore plus brutale concernant les routes (elle est passée de la 1ère à la 10ème place) ou pour les infrastructures ferroviaires (de la 2ème à la 6ème).
Cet effondrement est directement lié à la baisse de l'investissement public et au délaissement de la question depuis la crise.
Depuis 2010, l'investissement public a chuté de 20%. Sa part [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

"Il faut d'urgence lancer un grand plan de construction de logements", Marine Le Pen

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX