En direct

Il est temps de donner "de la hauteur" au débat sur l'urbanisme

Laurent Douget, architecte-urbaniste |  le 26/11/2008  |  France InternationalArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Réalisations
International
Architecture
Valider

Le problème des tours ne se pose pas uniquement en ces termes. La problématique urbaine n'est pas dans une réponse unique au modèle urbain : du tout à l'horizontal au tout vertical.


Après plusieurs décennies ou la pratique de l'urbanisme a favorisé l'étalement urbain, on essaie, sous prétexte d'argumentaire écologique de renverser la vapeur.
On semble vouloir passer d'un extrême à un autre !

Aujourd'hui on tente d'opposer deux modes de conception de la ville qui en réalité doivent se compléter en fonction des enjeux sectoriels.

La tour, prise intrinsèquement, n'est pas plus écologique que les "barres", que l'habitat collectif ou encore les lotissements pavillonnaires...
Le problème est d'apporter un autre regard sur l'urbanisme.

Aujourd'hui, on peut réaliser des tours parfaitement écologique, les grands architectes le montrent dans certains de leurs projets (Forster and co par exemple)
A contrario, le développement des villes asiatiques, à coups de "tabula rasa" et de "plantage" de tours géantes ne constitue pas un modèle écologique du genre !
Il faut aller à Shanghaï ou Pékin pour s'en rendre compte...

La réponse doit être adaptée et mesurée, dans une vision globale du développement.
Il faut densifier là où le territoire urbain le permet et le nécessite, sous forme de tours et d'habitats collectifs denses.
Mais surtout dans une réelle approche d'un urbanisme plus écologique, tant sur le plan de son organisation spatiale que sur la nature des constructions.

Au delà des tours, il est temps de donner "de la hauteur" au débat sur l'urbanisme et de ne pas tomber dans des querelles partisanes.

Bien entendu si l'on se contente d'interviewer les 20 plus grands cabinets d'architecture de notre pays sur ce sujet, ils répondront vraisemblablement tous "oui aux tours", pas seulement par conviction, mais surtout par nécessité d'engendrer de la commande... Ils sont peu nombreux, ceux capables d'assurer la maîtrise d'oeuvre d'une telle opération.

Surement faut il élargir le débat aux vrais spécialistes de l'urbanisme et du projet urbain, (peu médiatisés en tout cas bien moins que nos chers archi) et ne pas se contenter des interviews d'architectes favorisant un "bâtiment spectacle".

Pour conclure et reprendre votre titre, j'ajouterai : les tours, assurément une réponse partielle et spécifique aux exigences du développement durable... et bravo aux équipes du Moniteur pour leur pertinence constante sur le suivi de l'actualité et leur façon de poser les débats.

Une réaction, une suggestion... Ecrivez-nous !

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur