En direct

« Il devient plus simple de tirer les opérations vers le haut »
PHOTO - 13773_836185_k2_k1_1966737.jpg - © OPPIDEA

« Il devient plus simple de tirer les opérations vers le haut »

Propos recueillis par Orianne Dupont |  le 29/06/2018  |  Autres DOM-TOM

Aménagement -

En 2018, vous misez sur la création de 2 084 logements à Toulouse Métropole. Comment se porte votre production ?

Nous avons franchi la barre des 2 000 constructions en 2017, pour 2 300 logements commercialisés. A la fin de l'année, nous en aurons commercialisé 2 100 et, en 2019, nous dépasserons les 2 000. Sur la période 2013-2016, nous nous situions autour des 1 300 annuels. Nous avons atteint des niveaux historiques dans la métropole toulousaine ; Oppidea participe à cette dynamique à hauteur de 25 %.

Vous avez mis en place de nouvelles procédures pour attribuer les lots aux promoteurs. Quels sont les résultats ?

Nous présentons en début d'année notre programme annuel des lots aux promoteurs. Ces derniers peuvent choisir les secteurs qui leur correspondent le mieux, la taille des produits, les caractéristiques techniques et programmatiques… Ce procédé permet d'être transparents sur nos attributions et de donner sa chance à tout le monde.

C'est également l'occasion d'expliquer nos attentes et ambitions et d'ouvrir les champs de coopération avec eux. Il devient plus simple de retenir les meilleurs projets et de tirer les opérations vers le haut, d'un point de vue environne mental, de la qualité paysagère et d'usage.

Depuis deux ans, nous constatons une augmentation des productions à haute qualité environne men tale, qui atteint désormais les 100 %. Cette année, plus de la moitié des candidats ont proposé spontanément une démarche E+ C-, résolument orientée vers un immeuble à énergie positive et une analyse du cycle de vie des matériaux.

La métropole œuvre pour réduire la consommation de nouveaux fonciers. Comment y contribuez-vous ?

C'est un enjeu extrêmement important pointé dans le schéma de cohérence territoriale et le plan local d'urbanisme intercommunal. Il implique un travail de reconquête de friches industrielles telles que la Cartoucherie et Toulouse Aerospace. Mais aussi d'intensifier les faubourgs, comme à Malepère : nous venons compléter la trame urbaine avec les équipements publics nécessaires. Cela exige enfin de rééquilibrer et d'intensifier la programmation des opérations non achevées, comme à Saint-Martin où il y avait beaucoup de bureaux, de locaux d'activité… Les opérations de rénovation urbaine sont également primordiales, comme à Empalot, où 1 200 logements sont démolis et 1 700 reconstruits.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur