IFI : ce que nous apprend le rapport du député Joël Giraud
Les recettes de l'IFI ont été plus élevées que ce qu'attendait Bercy. - © LP2Studio - stock.adobe.com

IFI : ce que nous apprend le rapport du député Joël Giraud

S.V. |  le 12/08/2019  |  Immobilier résidentielLogementFiscalitéEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Immobilier résidentiel
Logement
Fiscalité
Etat
Valider

Les données concernant l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) ont été rendues publiques au cours du mois de juillet. Premier enseignement : le revenu fiscal de référence se révèle plus élevé que ce qui était attendu. 

 

Un an après sa première collecte, l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) se dévoile un peu plus. Fait déjà connu : le successeur de l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) a été payé par 132 722 contribuables en 2018, contre 358 000 pour la dernière cuvée de l’ISF. Avec la publication du rapport du député Joël Giraud (LREM), il est désormais possible d’avoir une radiographie plus détaillée des contribuables soumis à l’IFI.

Ces derniers ont des revenus plus élevés que ceux qui devaient payer l’ISF. Le revenu fiscal de référence moyen s’élève ainsi à 234 126 euros, avec un actif net imposable moyen de 2,3 millions d’euros. Lors de la dernière année de l’ISF, ce revenu s’élevait à 165 000 euros en moyenne. Des données qui constituent un pied de nez aux débats parlementaires, pendant lesquels la droite avait alerté sur le risque de taxer les « petits riches » au lieu des grosses fortunes. L'impôt moyen au titre de 2018 pour l'ensemble des assujettis à l'IFI s'est quant à lui élevé à 9 730 euros.

Près d'1,3 milliard d'euros récoltés

Autre enseignement notable: les recettes ont été supérieures aux attentes, avec 1,291 milliard d’euros récoltés, alors que la valeur du patrimoine soumis à l'IFI s’est élevé à 309,5 milliards d’euros, contre 1 028 milliards avec la dernière mouture de l'ISF.

Dans le détail, 102 648 foyers, soit les trois quarts des foyers redevables de l’IFI, avaient un revenu fiscal de référence moyen de 182 582 euros. Le quart restant dépasse largement ce montant. Les 10% d’assujettis les plus fortunés, dont le patrimoine taxable est supérieur à 3,4 millions d’euros, représentent 45% des recettes.

Commentaires

IFI : ce que nous apprend le rapport du député Joël Giraud

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur