En direct

IDENTITE TECHNIQUE

le 01/01/2010  |  EnergieArchitectureEuropeEnergies renouvelablesProduits et matériels

Les produits industriels sont omniprésents dans un bâtiment contemporain. Nombre d'entre eux sont invisibles, comme les briques et les parpaings cachés par un enduit. D'autres se sont banalisés, telles les tuiles en terre cuite ou en ciment. Certains - très peu - possèdent une identité technique et esthétique assez forte pour devenir des standards, à l'instar de la fenêtre de toit Velux ou les lames de verre articulées Naco.

Les relations entre l'architecte et le produit industriel sont parfois ambiguës ou paradoxales. Un architecte demandeur d'innovation et de créativité sera souvent réticent devant un nouveau produit qu'il va juger trop lourd ou au contraire trop fragile d'aspect, avec des couleurs trop voyantes ou trop ternes, une texture trop pauvre ou trop « démonstrative », etc. Les griefs porteront également sur les caractéristiques techniques : le nouveau modèle n'est pas assez isolant ou inutilement performant, décevant par rapport au précédent, trop différent ou trop proche, etc.

Satisfaire l'architecte relève donc de la gageure, voire du défi. La visite d'un salon professionnel comme Batimat 2009 confirme pourtant la volonté et la capacité d'innovation des industriels, notamment dans le domaine sensible de l'enveloppe.

Enrichir la fonction

La recherche d'une isolation maximale se traduit hélas souvent par la réduction des surfaces vitrées. Heureusement, les performances remarquables des vitrages modernes (couche peu émissive, intercalaire de gaz argon, warmedge.) permettent de créer de vastes baies vitrées qui ne sont ni des passoires thermiques, ni des parois froides en hiver, ni des surfaces brûlantes en été. Les gammistes aluminium s'ingénient d'ailleurs à limiter la face vue des profilés au bénéfice d'un clair de jour maximal.

Ainsi, Technal a présenté la gamme Lumeal dont les montants latéraux s'encastrent dans les dormants, alors que la face vue des montants centraux est réduite de 150 (coulissant traditionnel) à 68 mm. Les traverses hautes et basses sont également affinées et Technal annonce une masse d'aluminium visible réduite de 35 %. Dans le même temps, la performance thermique est optimisée (rupture de pont intégrale, Uw de 1,4 à 1,7 W/m².K) et la sécurité est renforcée par une serrure multipoint inaccessible de l'extérieur.

Plus spectaculaire encore, Initial a présenté un coulissant d'angle à galandage sans pilier. En position ouverte, les châssis disparaissent dans l'épaisseur des murs. La communication visuelle et physique est alors totale dans deux directions orthogonales. Deux brevets ont été déposés pour valoriser l'originalité d'un [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 10.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur