En direct

Iconic brillera en 2020

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 01/12/2017  |  Alpes-Maritimes

Nice -

Largement annoncé, Iconic, le bâtiment dessiné par l'architecte américain Daniel Libeskind pour être le signal du quartier de la gare Thiers de Nice (Alpes-Maritimes), entre en phase opérationnelle. En 2020, le bâtiment de plus de 18 000 m2 SP, un temps baptisé « le Diamant » en raison de sa vêture composée de cassettes en verre et inox, sortira de terre après vingt-quatre mois de chantier.

Pour l'heure, le promoteur la Compagnie de Phalsbourg prépare la consultation des entreprises pour une vingtaine de lots. Les appels d'offres pour les parois moulées et les terrassements seront lancés en décembre, ceux pour la structure génie civil en janvier. Le maître d'ouvrage a déjà procédé au défrichage du terrain et au déplacement d'arbres qui seront replantés par la suite sur le site. Vont suivre les démolitions d'un ancien restaurant et d'un bâtiment de la SNCF relocalisé.

Contraintes vibratoires. Implanté en zone sismique 4 et adossé à la voie ferrée, le bâtiment de sept niveaux, dont deux en rez-de-chaussée, doit faire face à de fortes contraintes vibratoires. Surmonté d'une structure métallique, il sera doté de blocs de béton massif assurant son contreventement au travers de cages d'escalier, d'ascenseurs et d'un rez-de-chaussée. « Nous avons conçu des doubles radiers intercalés par des boîtes à ressort pour compenser les vibrations liées à la proximité des voies ferrées et respecter les normes antisismiques », précise l'architecte Jennifer Carré, de l'agence niçoise Février Carré, associée au Studio Libeskind.

Plus qu'une opération immobilière d'ampleur qui vise à installer dans un même site plusieurs services (des commerces, des bureaux, une salle de spectacles de 600 places, un hôtel et un restaurant panoramique), Iconic contribuera à la requalification du quartier de la gare. L'opération doit en effet servir à améliorer les circulations piétonnes sur un site également desservi par le tramway.

Maîtrise d'ouvrage : Compagnie de Phalsbourg. Investisseur : Fondimmo. Maîtrise d'œuvre : Studio Libeskind (mandataire), Février Carré Architectes (architectes associés), Jean Mus & Compagnie (paysagiste), Oteis (structures), ITF (fluides & HQE), PCA Sud-Est, Apave. Coût : 50 millions d'euros TTC.

PHOTO - 10202_642270_k2_k1_1547559.jpg
PHOTO - 10202_642270_k2_k1_1547559.jpg - © STUDIO LIBESKIND

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur