Icade s'en sort mieux que prévu en 2019, mais reste prudent pour la suite
Oliver Wigniolle, directeur général d'Icade.- © Xavier Lahache

Icade s'en sort mieux que prévu en 2019, mais reste prudent pour la suite

A.P avec AFP |  le 17/02/2020  |  IcadeRésultats annuels France

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Icade
Résultats annuels
France
Valider

Le groupe immobilier a fait progresser ses bénéfices au-dessus des attentes l'an dernier (+93,7% à 300,2 millions d'euros) malgré le poids de multiples cessions. Mais la filiale de la Caisse des dépôts prévient que ces dernières continueront à peser sur ses résultats en 2020.

L'an dernier, Icade a presque doublé (+93,7%) son bénéfice net, à 300,2 millions d'euros. Surtout, l'indicateur le plus représentatif de la performance, le cash-flow net courant, monte également (+2,1%) à 5,26 euros par action, bien mieux que ce que prévoyaient les analystes de Bloomberg (5,11 euros).

Le groupe a donc nettement dépassé les attentes alors qu'il avait prévenu voici un an que ses comptes pâtiraient de multiples cessions, celles-ci se traduisant par des pertes de loyers.

Une stratégie que le développement dans la santé suffit pour l'instant à compenser. "On a pu, avec l'accélération sur la santé, compenser l'effet des cessions sur les bureaux", a expliqué à l'AFP Victoire Aubry, directrice financière du groupe. "La santé, c'est un portefeuille qui est plus rentable", confirme-t-elle.

Sur le même sujet Icade veut investir 2,5 milliards d’euros dans la santé d’ici à 2022

Reste la promotion immobilière, activité à la faible rentabilité mais aux revenus élevés, où les ventes ont chuté, ce qui contribue à faire baisser l'ensemble du chiffre d'affaires de 14% à 1,52 milliard d'euros.

L'avenir s'y annonce toutefois meilleur, malgré le ralentissement général du logement neuf à l'approche des municipales de mars, Icade ayant redressé ses réservations l'an dernier.

Toutefois, pour l'année 2020, le groupe se montre à nouveau prudent. Il table sur une légère baisse de son "cash flow" par action, là encore à la suite des cessions effectuées.

Icade, qui compte maintenant ralentir les cessions de bureaux, fera-t-il à nouveau mieux que prévu? "Nous faisons des budgets qui sont prudents et nous veillons à ne pas décevoir les marchés", a répondu Mme Aubry. "Si c'est mieux, tant mieux, mais ce n'est pas certain."

Commentaires

Icade s'en sort mieux que prévu en 2019, mais reste prudent pour la suite

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur