Icade s'en sort mieux que prévu en 2019, mais reste prudent pour la suite
Oliver Wigniolle, directeur général d'Icade.- © Xavier Lahache

Icade s'en sort mieux que prévu en 2019, mais reste prudent pour la suite

A.P avec AFP |  le 17/02/2020  |  IcadeRésultats annuels France

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Icade
Résultats annuels
France
Valider

Le groupe immobilier a fait progresser ses bénéfices au-dessus des attentes l'an dernier (+93,7% à 300,2 millions d'euros) malgré le poids de multiples cessions. Mais la filiale de la Caisse des dépôts prévient que ces dernières continueront à peser sur ses résultats en 2020.

L'an dernier, Icade a presque doublé (+93,7%) son bénéfice net, à 300,2 millions d'euros. Surtout, l'indicateur le plus représentatif de la performance, le cash-flow net courant, monte également (+2,1%) à 5,26 euros par action, bien mieux que ce que prévoyaient les analystes de Bloomberg (5,11 euros).

Le groupe a donc nettement dépassé les attentes alors qu'il avait prévenu voici un an que ses comptes pâtiraient de multiples cessions, celles-ci se traduisant par des pertes de loyers.

Une stratégie que le développement dans la santé suffit pour l'instant à compenser. "On a pu, avec l'accélération sur la santé, compenser l'effet des cessions sur les bureaux", a expliqué à l'AFP Victoire Aubry, directrice financière du groupe. "La santé, c'est un portefeuille qui est plus rentable", confirme-t-elle.

Sur le même sujet Icade veut investir 2,5 milliards d’euros dans la santé d’ici à 2022

Reste la promotion immobilière, activité à la faible rentabilité mais aux revenus élevés, où les ventes ont chuté, ce qui contribue à faire baisser l'ensemble du chiffre d'affaires de 14% à 1,52 milliard d'euros.

L'avenir s'y annonce toutefois meilleur, malgré le ralentissement général du logement neuf à l'approche des municipales de mars, Icade ayant redressé ses réservations l'an dernier.

Toutefois, pour l'année 2020, le groupe se montre à nouveau prudent. Il table sur une légère baisse de son "cash flow" par action, là encore à la suite des cessions effectuées.

Icade, qui compte maintenant ralentir les cessions de bureaux, fera-t-il à nouveau mieux que prévu? "Nous faisons des budgets qui sont prudents et nous veillons à ne pas décevoir les marchés", a répondu Mme Aubry. "Si c'est mieux, tant mieux, mais ce n'est pas certain."

Commentaires

Icade s'en sort mieux que prévu en 2019, mais reste prudent pour la suite

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation foncière des collectivités

Valorisation foncière des collectivités

Date de parution : 11/2020

Voir

Traité de l'évaluation des biens

Traité de l'évaluation des biens

Date de parution : 11/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil