Icade claque la porte au Club Med

Defawe Philippe |  le 22/09/2006  |  France EntreprisesProduits et matériels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Immobilier
Entreprises
Produits et matériels
Valider

Vendredi 22 septembre, Etienne Bertier, PDG d'Icade, filiale immobilière de la Caisse des dépôts, a annoncé que "l'accord industriel avec le Club Méditerranée ne sera pas conclu".
En juin, Icade qui avait acquis 4% du capital du Club Med, avait annoncé qu'il allait devenir propriétaire de plusieurs villages et qu'il avait conclu un accord de partenariat avec le Club.
"Nous ne conclurons pas l'accord industriel prévu", a annoncé M. Bertier au cours d'une conférence de presse.

"Le Club Med n'a pas été en mesure de trouver, dans les délais fixés, un accord économique satisfaisant avec le propriétaire d'une partie des actifs des villages", a-t-on précisé dans son entourage.
"L'opération de refinancement des trois villages n'a pas pu être réalisée dans des conditions économiques et financières favorables pour le Club Med et dans le délai du 30 septembre qui avait été déterminé par Icade", a confirmé un porte-parole du Club Med.
Icade "n'adhérera plus au pacte d'actionnaires à partir du 1er octobre" et "retrouve toute latitude pour gérer au mieux sa participation de 4%", a-t-on précisé dans l'entourage de M. Bertier.
Le pacte d'actionnaires, conclu avec Accor, la Caisse des Dépôts et de Gestion du Maroc et Air France-KLM, prévoyait qu'Icade ne cède pas ses titres Club Méditerranée et n'accroisse pas sa participation pendant 2 ans.

A l'avenir, "nous espérons travailler ponctuellement sur des projets de développement immobilier du Club", a souhaité Icade.
Le Club Med confirme de son côté qu'il "poursuit activement la mise en oeuvre de sa stratégie immobilière notamment avec Icade sur la France et avec d'autres partenaires en fonction des autres marchés sur lesquelles le Club se développe".
En cas d'accord, qui devait être finalisé avant le 30 septembre, Icade devait devenir propriétaire de plusieurs villages, dont trois villages situés dans les Alpes comme Chamonix, Avoriaz et les Deux Alpes.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil