En direct

Hôtellerie -Porte-à-faux sur le périph'
Plan d’un étage courant de chambres. - © ECDM

Hôtellerie -Porte-à-faux sur le périph'

Raphaëlle Saint-Pierre |  le 25/01/2019  |  TourismeParisArdoiseArchitectureSpie batignolles

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Tourisme
Paris
Réalisations
Ardoise
Architecture
Spie batignolles
Urbanisme
Valider

A Paris (XVIIIe), un édifice sculptural recouvert d'ardoises se détache de la porte de Montmartre.

 

«Vu depuis le périphérique, le bâtiment produit un effet cinétique. En passant, les automobilistes le voient se déployer », décrit Dominique Marrec, architecte et cofondatrice, avec Emmanuel Combarel, de l'agence ECDM. Cet hôtel 4 étoiles se dresse à la place d'une tour de logements sociaux des années 1960, démolie par la Ville de Paris. Après avoir remporté le concours foncier, Spie Batignolles a trouvé un exploitant, la Société européenne d'hôtellerie, rebaptisée The Originals, Human Hotels & Resorts en novembre dernier. En plus des chambres, l'immeuble abrite leur siège social et des salles de séminaire.

L'opération s'est déroulée rapidement : trois ans entre le concours de maîtrise d'œuvre et l'arrivée des premiers clients, en octobre dernier. Inscrit dans le périmètre de la ZAC de la porte de Montmartre (XVIIIe ), l'immeuble répond au désir de son urbaniste, l'Atelier Choiseul, d'en faire une figure de proue pour le quartier. « Nous avons apprécié la mise en scène de la mixité, la simplicité dans la superposition - pourtant complexe - des programmes, l'écriture sobre, tendue, et la salle de petit-déjeuner au sommet, qui offre une vue exceptionnelle sur la ville », explique Annie Le Pors, directrice de programmes chez Spie Batignolles.

Au lieu de tourner le dos au boulevard périphérique, les architectes ont, en effet, pris le parti de s'ouvrir sur lui, misant sur son avenir de « boulevard urbain habité ». « Les étages se déhanchent pour acquérir plus de surface en allant vers la vue et le ciel. Dans le même temps, une dématérialisation de la façade, en termes de pleins et de vides, s'opère en augmentant la taille des fenêtres à chaque étage », explique Dominique Marrec. « Le bâtiment comporte plusieurs porte-à-faux de 2 m qui pivotent. Structurellement, les calculs n'étaient pas faciles… Pour les construire, nous avons utilisé des tables coffrantes », détaille Bruno Dumaret, directeur de travaux chez Spie Batignolles.

Panorama époustouflant. Les différents plateaux s'articulent autour d'un noyau central technique, dévolu aux fluides et aux circulations verticales, qui libère de larges surfaces entièrement modulables. Au rez-de-chaussée, un restaurant avec une double hauteur sous plafond s'ouvre sur le quartier. Puis les chambres se répartissent sur cinq niveaux avec, aux extrémités des couloirs, de larges ouvertures sur la ville pour faire entrer la lumière naturelle. L'immeuble est sculpté de manière à dégager des terrasses aux étages des bureaux et des salles de séminaire. Il est surmonté d'une ultime terrasse de toit et du fameux volume dédié au petit-déjeuner, avec son panorama époustouflant sur la capitale et le marché aux Puces de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

« Pour compenser le mouvement, nous voulions une façade la plus homogène possible », poursuit Dominique Marrec. La struc-ture en béton, isolée par l'extérieur, est entièrement revêtue

d'écailles d'ardoise. Celles-ci ne sont pas mises en œuvre comme en toiture, mais à la manière d'un bardage traditionnel. De trois tailles différentes, posées de façon aléatoire, elles donnent un aspect artisanal à l'édifice. C'est le plus grand bâtiment de France équipé d'une façade en ardoises. « Quand on s'approche du bâtiment, sa mono-matérialité acquiert une vibration. La prise de lumière varie en fonction des décalages de façades et les ardoises passent du blanc au noir et par tous les gris. » Un choix de matériau délicat, le bureau de contrôle craignant les effets de prise au vent à 30 m du sol, en l'absence de référentiel normatif… Finalement, afin d'éviter la procédure d'Appréciation technique d'expérimentation (ATex), la direction technique nationale du bureau de contrôle a choisi de valider la méthode proposée sur la base des documents fournis en cours de chantier. Les recoupements de lames d'air de la façade ventilée, prévus tous les deux niveaux pour éviter la propagation du feu, sont dissimulés avec soin. « C'est un travail de haute couture, grâce à une équipe de travaux exceptionnelle », se félicite l'architecte.

Maître d'ouvrage : Spie Batignolles Immobilier.
Maîtrise d'œuvre : ECDM (Emmanuel Combarel Dominique Marrec) architectes ; Rikje Maas, chef de projet ; Agence Moha, architecture d'intérieur. BET : Jacky Manus (structure), Meta (acoustique).
Bureau de contrôle : Qualiconsult. Entreprise générale : SCGPM ; Lucas Reha (sous-traitant pose d'ardoises) ; Aluval (sous-traitant menuiseries extérieures).

Surface : 7 025 m2 Shon.
Montant des travaux : 15 M€ HT.

PHOTO - 16417_987665_k7_k1_2290842.jpg
Une suite aménagée dans un angle du bâtiment. - © PHOTOS : DA VID-EMMANUEL COHEN / MY HOTEL PHOTOGRAPHER
PHOTO - 16417_987665_k8_k1_2290843.jpg
Une salle de séminaire à l’avant-dernier étage. - © PHOTOS : DA VID-EMMANUEL COHEN / MY HOTEL PHOTOGRAPHER
PHOTO - 16417_987665_k9_k1_2290844.jpg
Au rez-de-chaussée, un restaurant fait le lien avec le quartier. - © PHOTOS : DA VID-EMMANUEL COHEN / MY HOTEL PHOTOGRAPHER
PHOTO - 16417_987665_k10_k1_2290845.jpg
Stratification des différents programmes abrités dans le bâtiment. - © ECDM

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur