Le moniteur
Horticulture et nature fusionnent à Andouillé
Les cheminements livrés début novembre conduisent les élèves à la cantine en passant par une prairie fleurie. - © Chloé Périn

Horticulture et nature fusionnent à Andouillé

Laurent miguet |  le 13/11/2018  |  jardinsEcole primaireHorticulture

L’ancien jardin de curé d’Andouillé (Mayenne) se métamorphose en un espace de transition entre le bourg de 2300 habitants et la nature environnante. Avec la livraison programmée fin 2018, la paysagiste Chloé Périn achèvera sa première mission de maîtrise d’œuvre complète d’un espace jardiné : un marché exécuté pour le compte de Plaine Etude, bureau d’études de Laval spécialisé en Voiries et réseaux, en cours de diversification dans le  paysage.

Cœur des nouveaux jardins en voie d’achèvement à Andouillé, une prairie fleurie en concentre les messages : à mi-chemin entre horticulture et nature, les graminées et les fleurs redonnent de l’attractivité au parcours quotidien des enfants, entre le centre du village et la nouvelle salle de la  Daumerie, dédiée à la restauration scolaire et à l’accueil périscolaire. Chloé Périn donne à la jachère fleurie la fonction d’une « transition ornementale entre l’univers construit du presbytère et la nature ».

Espace de transition

Les conseils de Kabelys, filiale de Nova Flore, ont abouti au choix d’un mélange de marque « Natura Flore de France », avec une forte présence de raygrass, pour éviter le manque à garnir, et un cortège de variétés présentes à l’état sauvage dans l’hexagone. Les deux composantes du nouvel espace de 5300 m2 ont orienté l’idée d’un espace de transition : la géométrie de l’ancien jardin du presbytère s’oppose aux formes plus lâches des terrains longtemps occupés par les préfabriqués qui abritaient les activités périscolaires.
Alors que la Société des travaux publics de l’Ouest a livré les cheminements début novembre, la sécheresse estivale et automnale a retardé l’achèvement des plantations confiées à Leroy Paysage. De cette composition simple qui a mobilisé 175 000 euros pour les deux lots principaux, se détache la couleur rouge du mobilier : Chloé Périn a dessiné les pergolas fabriquées avec du châtaignier breton ;  Mobilum et Vestre ont fourni les tables de pique-nique, les corbeilles et les bancs.

Rouge et vert

« A la fin de l’année, il ne restera plus qu’à finaliser les panneaux d’information, également en rouge », annonce la paysagiste. Chloé Périn participera aux ateliers pédagogiques qui présideront à cette ultime phase, destinée à expliciter la mémoire et les richesses écologiques du lieu. Les plantations médicinales contribueront également à l’appropriation du jardin par les écoliers. Quatre grands arbres – deux chênes et deux tilleuls – symboliseront les communes parties prenantes du regroupement pédagogique.
Choisie par une municipalité ouverte à l’aménagement végétal, Chloé Périn espère transformer l’essai dans d’autres projets jardinés en cours d’étude, et contrebalancer la tentation du tout minéral à laquelle succombent nombre de villages mayennais.

Commentaires

Horticulture et nature fusionnent à Andouillé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat - 2018

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat - 2018

Date de parution : 06/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur