HLM : ouverture d’un congrès sous haute tension
Logo du congrès HLM de septembre 2015 - © © USH

HLM : ouverture d’un congrès sous haute tension

Barbara Kiraly |  le 21/09/2015  |  Produits et matérielsBâtimentEtatLogement socialEnergie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Produits et matériels
Bâtiment
Etat
Logement social
Energie
Hérault
Logement
Technique
Valider

Les organismes HLM se retrouvent à Montpellier du 22 au 24 septembre pour plancher sur la thématique des « transitions ». La réflexion des professionnels devrait toutefois être monopolisée par leurs inquiétudes relatives à la suppression des aides à la pierre financées par l'Etat. A moins que le travail de négociation de la ministre du Logement Sylvia Pinel et la venue du président de la République François Hollande jeudi 24, n’apaisent les esprits.

C’est un congrès HLM sous haute tension qui s’ouvre mardi 22 septembre à Montpellier. Durant trois jours, les professionnels du logement social sont invités à plancher sur « la question des transitions, c’est-à-dire, la transition climatique, de la société française vers la pauvreté, de la fracture territoriale, de la transition des métiers, des logements sociaux jugés trop chers et de la rareté des moyens octroyés par la puissance publique », énumère Frédéric Paul, directeur général de l’Union sociale pour l’Habitat (USH) qui organise l'événement. C’est d’ailleurs la dernière thématique, celle sur les aides à la pierre, qui focalise toutes les inquiétudes.

Une taxe pour financer les aides à la pierre ?

Rappelons qu’à la fin du mois de juillet, Bercy et le ministère du Logement ont annoncé la création d’un fonds national des aides à la pierre. Depuis, les organismes HLM craignent que l’Etat se désengage du financement de ces subventions. Le gouvernement a beau envoyer des messages d’apaisement, les bailleurs sociaux semblent persuadés que l’Etat souhaite remplacer les 400 millions d’euros de subventions octroyées chaque année par la mise en place d’une vieille idée : la contribution sur les revenus locatifs (CRL) d’environ 2%. Cette taxe imposerait les revenus locatifs perçus par les bailleurs sociaux. Ces montants seraient gérés par le nouveau fonds annoncé par Bercy et le ministère du Logement. « Cette taxe ferait augmenter les loyers, surtout dans les zones détendues touchées par une forte vacance locative, s’inquiète Frédéric Paul. Dans ces territoires, les organismes n’ont pas de marge de manœuvre financière. » Ils seraient donc contraints de répercuter cette taxe sur les loyers.

Pour déminer le dossier, Sylvia Pinel, ministre du Logement, ouvre le congrès mardi 22 septembre et rencontre Jean-Louis Dumont, président de l'USH, lors d'un déjeuner de travail organisé le même jour. La ministre accompagnera également François Hollande, qui clôturera le congrès HLM jeudi 24 septembre en fin de matinée. La présence du président de la République fait suite à la venue du Premier ministre Manuel Valls lors du congrès HLM de septembre 2014. Depuis François Mitterrand, aucun président de la République ne s’était rendu à cet événement.

Commentaires

HLM : ouverture d’un congrès sous haute tension

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil