En direct

HLM : la moitié de la dette des bailleurs sociaux rallongée auprès de la CDC
Logement sociaux. - © © Phovoir

HLM : la moitié de la dette des bailleurs sociaux rallongée auprès de la CDC

B.K. |  le 18/05/2018  |  LogementTechniqueBâtimentLogement social

360 organismes HLM rallongeront la dette qu’ils ont contractée auprès de la Caisse des Dépôts (CDC). Alors qu’ils sont impactés par le budget 2018 (baisse des APL, mise en place de baisse de loyers symétriques) et par la loi logement, qui les pousse à se regrouper, cette mesure vise à leur « offrir des marges de manœuvre financières », selon la CDC. Sur 30 mds€ d’encours renégociable, un peu plus de la moitié sera effectivement prolongée.

Quelques 360 bailleurs sociaux ont eu recours à l’allongement de leur dette, une mesure proposée par la Caisse des Dépôts le 15 février dernier, dans le cadre de son « plan logement », a fait savoir la CDC, jeudi 17 mai.

Ce plan vise à aider les organismes HLM à faire face à la restructuration du secteur (baisse des APL, hausse de la TVA, obligation de regroupement), des mesures contenues pour une partie dans la loi de finances pour 2018 (votée en décembre dernier) et pour l’autre, dans le projet de loi Elan, actuellement en cours d’examen par les députés. Rappelons que le secteur HLM se compose actuellement de 723 organismes selon l’Union sociale pour l’habitat (USH).

Une mesure qui divise

Au total, 15,9 milliards d’euros d’encours (sur 30 Mds€ potentiels d’encours selon la CDC), représentant 18 600 lignes de prêts (sur plus de 60 000 lignes de prêts, toujours selon la CDC), seront allongés sur 5 ou 10 ans. 85 % des demandes ont porté sur un allongement de 10 ans contre 15 % à 5 ans.

Ouvert durant trois mois, cet appel à manifestation d’intérêt « offre des marges de manœuvre financières supplémentaires aux bailleurs sociaux, estime-t-on à la CDC. Cette demande formulée sur trois mois seulement est près de trois fois plus importante que la seule activité de réaménagement de la dette du Fonds d’Epargne par an. »

Sur le terrain, les avis sont partagés. Certains bailleurs sociaux rappelaient que cette mesure « reste de l’argent à rembourser ». A l’instar de Cédric Van Styvendael, directeur général d’Est Métropole Habitat. « Le réaménagement de la dette me fera économiser 800 000 € par an en annuité d’emprunt, mais le coût total de mon emprunt augmente de 6 à 7 millions d’euros (puisqu’il est rallongé, NDLR). » D’autres, comme Jacques Wolfrom, président du comité exécutif du groupe Arcade, y voyaient une mesure visant à « rétablir la confiance » notamment des collectivités locales, « qui garantissent les prêts accordés aux organismes HLM ».

La Caisse a profité de cette annonce pour rappeler que le dispositif de réaménagement de dette à taux fixe, pour un encours de 2Md€, doit être lancé « prochainement ».

Commentaires

HLM : la moitié de la dette des bailleurs sociaux rallongée auprès de la CDC

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX