En direct

HLM : «Il s'agit d'ajustements financiers et non d'une réforme»
Matthieu Gimat, docteur en aménagement et urbanisme, auteur d'une thèse sur la production du logement social, membre-associé du laboratoire Géographie-Cités - © BRUNO LEVY / LE MONITEUR

HLM : «Il s'agit d'ajustements financiers et non d'une réforme»

Propos recueillis par Barbara Kiraly et Sophie Vincelot |  le 12/10/2018  |  Logement socialAPLBailleurs sociauxLoi ElanHLM

Matthieu Gimat, docteur en aménagement et urbanisme, auteur d'une thèse sur la production du logement social, membre-associé du laboratoire Géographie-Cités, décrypte l'impact de la baisse des APL et de la loi Elan sur les bailleurs sociaux.

Est-il vrai de dire que l'Etat se désengage du financement du logement social ?

Depuis le milieu des années 2000, la production HLM a connu une augmentation importante, pour dépasser 100 000 unités construites par an. Cette évolution est due à une hausse globale de l'effort de l'Etat en matière d'aide à la pierre, qui s'est poursuivie jusqu'en 2012. Les organismes HLM bénéficient également de nombreuses exonérations consenties par l'Etat, dont certaines risquent d'ailleurs d'être remises en cause.

Toutefois, à l'échelle de chaque opération, la part de financement de l'Etat a baissé. En conséquence, les bailleurs sociaux ont plus largement mobilisé leurs fonds propres. Au début des années 2000, ils participaient à hauteur d'environ 5 % du plan de financement d'une opération. Entre 2010 et 2015, cet apport était plus proche de 15 %.

Avec quelles conséquences pour les opérations ?

Les organismes ont commencé à développer une vision plus stratégique de leur patrimoine et de leur développement. Aujourd'hui, ce n'est plus seulement la demande politique qui motive le nombre de logements sociaux à construire, mais aussi le souhait de maximiser l'usage des ressources dont dispose chaque bailleur. La nécessité de mieux gérer celles-ci et d'en assurer le renouvellement amène les organismes HLM à porter une attention plus forte à la localisation des logements, pour éviter la vacance et générer des loyers.

Ensuite, un intérêt est porté à la valorisation foncière et immobilière [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

HLM : «Il s'agit d'ajustements financiers et non d'une réforme»

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur