En direct

Hilzinger met un pied dans les fermetures bois
Hans-Werner Hilzinger, P-DG d'Hilzinger France - © DR

Hilzinger met un pied dans les fermetures bois

Pascale Braun - |  le 02/11/2010  |  France Bas-RhinCôtes-d’ArmorEuropeTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
France
Bas-Rhin
Côtes-d’Armor
Europe
Technique
Valider
Menuiseries -

Spécialisé dans les portes et fenêtres en aluminium et PVC, le groupe Hilzinger France a repris la menuiserie vosgienne Couval pour élargir son offre au bois et au mixte bois-alu.

Hilzinger France aura attendu dix mois pour officialiser, en octobre dernier,  le rachat de la menuiserie vosgienne Couval, à Rupt-sur-Moselle (12 millions d'euros de chiffre d'affaires réalisé en 2008 pour 70 salariés). Pour discrète qu'elle soit, la reprise s'avère prometteuse. Entièrement dédiée au bois, l'usine de 7 500 m2 est connue depuis soixante ans pour la qualité de ses fermetures en bois. Jusqu'à présent spécialisé dans le PVC, Hilzinger France - qui dispose déjà de trois autres unités de production - est dorénavant en mesure de proposer une offre multimatériaux PVC, aluminium, bois et mixte aluminium-bois. Couval bénéficiera des 17 points de vente nationaux du fabricant et de son réseau de 250 revendeurs. Hilzinger France a conservé l'intégralité de l'effectif et a d'ores et déjà procédé à trois embauches pour renforcer son service commercial.

Le savoir-faire de l'entreprise vosgienne dans les menuiseries complexes permettra à sa maison mère d'aborder les marchés des bâtiments classés et de la rénovation de maisons de caractère.

Châssis spéciaux

Implanté dans l'Hexagone depuis vingt ans, Hilzinger France a, dans un premier temps, commercialisé les fenêtres produites par sa maison mère allemande via son point de vente strasbourgeois, avant de se doter de son propre outil de production essentiellement destiné au marché national. Basé à Ostwald (Bas-Rhin), Hilzinger Fenêtres et Portes (72 salariés) s'est spécialisée dans les châssis spéciaux.
Reprise en 1996, Hilzinger Dolmen (92 salariés, à Pleslin-Trivagou, dans les Côtes-d'Armor), constitue désormais le principal site de production de menuiseries aux côtés de Hilzinger CMS (16 salariés, à Puy-Saint-Bonnet, dans le Maine-et-Loire).
Présent dans le quart nord-est de la France, Couval, fondé en 1945, s'est doté au cours des trois dernières années de trois robots d'usinage à commande numérique assurant l'excellente qualité de ses menuiseries bois et bois-alu. « Nous sommes une menuiserie industrielle qui fabrique à l'unité. Nous assurons avec la même technicité la réalisation d'une seule porte et celle d'un lot de cent fenêtres », explique Jérôme Robinet, directeur commercial.
Couval réalise à la station de ski de La Bresse, distante d'une vingtaine de kilomètres de son usine de Rupt-sur-Moselle, une démonstration de son savoir-faire. Elle assure la fabrication et la mise en œuvre sur site de 302 fenêtres en bois. Ses fermetures assureront une haute performance thermique à l'ensemble des bâtiments de service et des 47 appartements que le groupe La Belle Montagne s'apprête à mettre en service cet hiver.

Hans-Werner Hilzinger, P-DG d'Hilzinger France -  « La France rattrape très rapidement son retard » - Quels axes de développement envisagez-vous pour Couval ?

Nous comptons développer les volumes et les produits sans remettre en question l'équilibre commercial actuel. Couval réalise 40 % de son chiffre d'affaires avec les particuliers, 30 % via le réseau de revendeurs et de négociants, et 30 % auprès des constructeurs. Nous restons absents du réseau GSB. Nous comptons développer la vente aux professionnels tout en maintenant la pose chez les particuliers, assurée par 25 équipes extérieures signataires de la charte Couval.

- Quelles sont vos perspectives pour la France ?

En dépit de la crise, nous envisageons une croissance de 2 à 5 % cette année et comptons renouer avec une croissance à deux chiffres dès 2010. Notre progression tient en partie aux recrutements que nous pourrons effectuer. Hilzinger France accueille cette année 21 apprentis, dont 17 commerciaux, pour renforcer ses forces de vente. Présents dans l'ouest et dans l'est de la France, nous développons notre offre en Ile-de-France et envisageons une prospection en Rhône-Alpes.

- En quoi les marchés allemand et français diffèrent-ils ?

Nous avons toujours proposé le même standard pour la France et pour l'Allemagne. Seule la mise en œuvre est différente : le marché français, qui privilégie l'isolation par l'intérieur, est techniquement plus difficile. Si la France présentait un retard, elle est en train de le combler. Les vitrages de 24 mm, qui semblaient inconcevables voici dix ans, se sont banalisés. De manière générale, la normalisation progresse à vive allure et le marché européen tend vers une uniformisation.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur