En direct

Hikari, premier îlot mixte à énergie positive de la métropole de Lyon

Emmanuelle N’Haux (Bureau de Lyon du Moniteur) |  le 16/09/2015  |  RhôneProduits et matérielsBâtimentEnvironnementEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Quartier
Rhône
Produits et matériels
Bâtiment
Environnement
Entreprises
Innovation
Santé
Architecture
Aménagement
Technique
Valider

Hikari, premier îlot à énergie positive combinant logements, bureaux et commerces, réalisé par Bouygues Immobilier et SLC avec le soutien du Nedo, agence japonaise de soutien à l’innovation et du groupe Toshiba, est l’une des pierres angulaires de Lyon Smart Community.

Le quartier de Confluence à Lyon n’en finit pas de se transformer. En voie d’achèvement, la ZAC 1 livre, avec Hikari, l’une de ses opérations les plus emblématiques. «Ici, nous inventons et testons à l’échelle d’un quartier ce que sera la ville de demain: plus économe, plus agréable à vivre et plus durable», souligne Masaaki Yamamoto, directeur général du département Smart Community du Nedo, agence japonaise de soutien à l’innovation.

Conçu par l’architecte japonais Kengo Kuma et réalisé par Bouygues Immobilier et SLC, cet îlot de 12 800 m2 développe trois bâtiments à usage mixte – bureaux, commerces et logements – parés de technologies innovantes lui permettant de produire plus d’énergie qu’il n’en consomme.

Baptisé Hikari – «lumière» en japonais – cet îlot d’allure parallélépipédique est sculpté par des failles qui conduisent la lumière naturelle à l’intérieur des bâtiments. L’architecte a privilégié de larges ouvertures vitrées pour accentuer la luminosité et offrir des vues vers l’extérieur. La façade sud du bâtiment de logements (32 appartements) est dotée de panneaux photovoltaïques bi-verre pour permettre d’optimiser les apports solaires selon les saisons.

Les toitures terrasses des deux autres bâtiments – Higashi (5 236 m2 de surface tertiaire sur 7 niveaux) et Nishi (2 246 m2 de bureaux sur 5 niveaux et 4 villas sur le toit) ont été couvertes de panneaux photovoltaïques. Surélevés et alignés à une hauteur de 1,5 mètre en retrait par rapport à l’acrotère, ils sont totalement invisibles depuis la rue.

Côté technique, l’îlot est équipé d’une centrale de cogénération à l’huile de colza et d’une centrale photovoltaïque conçues pour produire annuellement 476 MWh électrique. Une production qui permettra de couvrir 80% des besoins électriques et 90% des besoins en chauffage des occupants. Les panneaux photovoltaïques assureront le complément.

Le rafraîchissement des bureaux et des commerces est assuré grâce à une machine à absorption qui produit de l’eau glacée à partir de la chaleur de la cogénération et du froid de nappe phréatique.

Une gestion centralisée des paramètres de l’immeuble assurera une régulation optimale de la production de chaud ou de froid et gérera les surproductions ponctuelles d’énergie. Un système performant qui permettra non seulement de mesurer toutes les consommations mais aussi de relever les pannes, les écarts de productivité des installations et d’informer les usagers des performances de leur zone d’occupation.

Commentaires

Hikari, premier îlot mixte à énergie positive de la métropole de Lyon

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur