Hexaom : une stratégie payante qui se confirme au 3e trimestre
Patrick Vandromme, président de Hexaom - © © DR

Hexaom : une stratégie payante qui se confirme au 3e trimestre

AFP |  le 06/11/2019  |  LogementImmobilier résidentielHexaomFrance entièreRésultats trimestriels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
Immobilier résidentiel
Hexaom
France entière
Résultats trimestriels
Valider

Entre juillet et septembre, l'ancien Maisons France Confort a réalisé un chiffre d'affaires de 183,4 millions d'euros, soit une hausse de 7,1% par rapport à la même époque de l'an dernier.

Dans un contexte difficile pour les constructeurs de maisons individuelles, Hexaom fait figure d’exception. Le numéro 1 du secteur a vu ses revenus nettement augmenter au troisième trimestre, grâce à la récente accélération de ses activités de rénovation.

Entre juillet et septembre, le groupe, ancien Maisons France Confort, a ainsi dégagé un chiffre d'affaires de 183,4 millions d'euros, soit une hausse de 7,1% par rapport à la même époque de l'an dernier.

Les revenus du groupe gardent un bon rythme (+1,4%) dans son activité historique et toujours très majoritaire, la construction de maisons, mais c'est surtout sa diversification qui paie, avec un bond de 38,1% dans la rénovation.

Depuis un an, Hexaom accélère son développement dans cette branche, afin notamment de répondre à la réduction annoncée de certaines aides publiques à la propriété, comme le prêt à taux zéro (PTZ).

Diversification de ses activités

« Le groupe rappelle qu'il a pris depuis plusieurs années une série de mesures pour abaisser son exposition au PTZ et qu’il entend poursuivre ses actions afin de renforcer ses positions dans chacune de ses activités », souligne-t-il dans un communiqué diffusé ce 5 novembre.

Cette diversification a néanmoins rencontré des succès variés selon les clients. La dynamique était excellente au premier semestre dans la rénovation auprès des entreprises, mais nettement moins sur le créneau des particuliers. Ce dernier bénéficie désormais d'un « net redressement », assure le groupe.

Quid du coût de développement ?

« Les bonnes performances commerciales enregistrées dans ce secteur de la rénovation », sur l'ensemble des entreprises et particuliers, « confirment ainsi la stratégie de diversification mise en place ces dernières années », insiste-t-il.

Reste la question du coût de ce développement qui avait pesé sur les bénéfices du groupe l'an dernier et au premier semestre. Il faudra attendre début 2020 les résultats annuels pour en juger.

Pour l'heure, le groupe confirme ses prévisions annuelles : une hausse du chiffre d'affaires et une amélioration de la rentabilité dans la rénovation.

Commentaires

Hexaom : une stratégie payante qui se confirme au 3e trimestre

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur