En direct

HERAULT Spécialiste des abris-compteurs MPB s'offre une usine neuve

JEAN LELONG |  le 12/07/2002  |  HéraultCollectivités localesMobilier urbainFrance entièreBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hérault
Collectivités locales
Mobilier urbain
France entière
Bâtiment
Aménagements extérieurs
Valider

L'usine de 7 000 m2 que vient d'inaugurer la société héraultaise MPB à Lunel-Viel présente une particularité : ce nouveau bâtiment a pour propriétaires 25 des salariés de l'entreprise, dont une majorité d'ouvriers. Spécialisée dans la fabrication d'abris-compteurs en ciment composites-verre, MPB est aujourd'hui la plus grosse société coopérative ouvrière de production (Scoop) du Languedoc-Roussillon.

La structure a été créée en 1984 par les sept salariés d'une entreprise locale en déconfiture. « C'était ça ou le licenciement économique », se souvient Francis Alcazar, gérant de MPB depuis son origine. L'entreprise emploie aujourd'hui 70 salariés, rayonne sur l'ensemble du territoire français via un réseau d'une dizaine de commerciaux et réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 5 millions d'euros. MPB a fondé son développement sur une stratégie d'autonomie. La société dispose de son propre bureau d'études et fabrique ses moules en acier. « Nous sommes capables de mener un projet du début à la fin, souligne Francis Alcazar, cela nous rend très réactifs. »

Poursuivre la croissance

Outre les abris-compteurs, l'entreprise produit des armoires d'éclairage public, des abris-containers, du mobilier urbain ou encore des bornes destinées à équiper les ports, les marchés ou les aires d'accueil des gens du voyage. Autre nouveauté : la société héraultaise lance actuellement sur le marché un mur technique modulaire capable de s'adapter aux différentes combinaisons de branchements que peut requérir un lotissement.

Le récent déménagement de MPB doit lui permettre de poursuivre sa croissance. L'entreprise, qui occupait auparavant 5 500 m2 de locaux répartis entre plusieurs bâtiments, dispose désormais d'une surface cohérente de 7 400 m2, à quelques encablures de son ancien site. L'opération, d'un coût de 2,7 millions d'euros, aura été bouclée en dix-huit mois. « Nous plafonnions, commente Francis Alcazar. Soit nous attendions la retraite sur notre ancien site, soit nous nous donnions les moyens de continuer à évoluer et à créer des emplois. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur