En direct

Hauts-de-Seine La Voie rive gauche de la Seine se transforme en boulevard urbain

PAUL PHILIPPART |  le 14/03/1997  |  Hauts-de-SeineFrance TravauxMobilier urbainBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hauts-de-Seine
France
Travaux
Mobilier urbain
Bâtiment
Transports mécaniques
Aménagements extérieurs
Valider

Pour la direction de la voirie du conseil général des Hauts-de-Seine, il n'est plus question de voie rapide pour la VRGS (Voie rive gauche Seine) mais de boulevard urbain intégré dans son environnement. Il en est ainsi, à cause de problèmes fonciers, de la portion entre les ponts de Puteaux et de Suresnes. D'une longueur de 1,6 km et d'une largeur variant de 26 m à 30 m, elle se composera :

- d'une chaussée à 2 x 2 voies séparée par un terre-plein central planté, réservée à la circulation de transit ;

- d'une troisième voie, côté ville, pour assurer la desserte des immeubles et la circulation des bus ;

- d'un large trottoir comprenant une piste cyclable et une voie piétonne entre deux rangées d'arbres, des aires plantées avec des bancs au pied des immeubles.

La direction de la voirie a beaucoup travaillé sur les quatre rangées d'arbres qui agrémenteront la VRGS : ils seront à hautes tiges (platanes) sur le quai et le terre-plein central ; à moyennes tiges (tilleuls) sur le trottoir afin d'obtenir un système de voûte verte au-dessus de la piste cyclable et du mail piéton. Le mobilier urbain comprend de grands lampadaires, longilignes, au-dessus de la voie de transit et des réverbères en fonte pour éclairer les trottoirs.

Une voûte verte au-dessus de la piste cyclabe

Ce tronçon de la VRGS est réalisé en deux phases : pont de Puteaux - carrefour Benoît-Malon, entre novembre 1996 et fin 1997 - début 1998, et carrefour Benoît-Malon - pont de Suresnes, entre la mi-1998 et la fin de 1999. Les travaux sont réalisés par Screg Ile-de-France et Via France.

D'un montant de 175 millions de francs, ils sont financés pour moitié par le conseil général des Hauts-de-Seine et la région.

Il est également prévu de réaménager la tête de pont de Suresnes, en ajoutant une seconde bretelle de l'autre côté du pont, sur une partie des terrains mitoyens de la société Agfa.

DESSIN :

Des arbres de haute tige sur le mail piéton.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur