En direct

HAUTS-De-SEINE Deux nouvelles ZAC confiées à la SEM 92

N. M. |  le 27/07/2012  |  Hauts-de-SeineFrance entièreCollectivités localesSEM

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hauts-de-Seine
France entière
Collectivités locales
SEM
Valider

Deux nouvelles ZAC viennent de tomber dans l’escarcelle de la SEM 92. La Ville d’Asnières-sur-Seine lui a confié l’aménagement de la ZAC du Parc d’affaires, qui développera 260 000 m2 de Shon en bord de Seine, dont 90 000 m2 de logements et 173 000 m2 de bureaux et activités. Dans le Val-d’Oise, à Garges-lès-Gonesse, la SEM aménagera, pour le compte de la communauté d’agglomération Val de France, la ZAC des Portes de la ville. « Cette opération de requalification urbaine des espaces publics et de revalorisation de l’offre commerciale est comparable à celle que nous menons à Massy, dans le quartier Bourgogne-Languedoc », indique Hervé Gay, directeur général de la SEM.

Cette annonce intervient quelques jours après la présentation des résultats 2011. L’an dernier, la SEM 92 a réalisé un chiffre d’affaires de 164 millions d’euros, contre 24 millions en 2010. « Ce résultat reflète les ventes de terrains réalisées principalement dans la ZAC des Champs-Philippe, à La Garenne-Colombes, et dans l’écoquartier des Bords de Seine, à Issy », précise Hervé Gay.

Démarches participatives

Parmi les autres faits marquants de 2011, Hervé Gay cite la fin de l’opération de rénovation urbaine du quartier du Noyer-Doré à Antony, l’obtention de la certification ISO 9001 pour l’ensemble de ses activités, et le développement des contrats d’assistance à maîtrise d’ouvrage auprès de bailleurs sociaux.
L’année 2011 s’est aussi caractérisée par le lancement de démarches participatives. A Bagneux, dans le quartier sud, trois habitants ont participé à un jury d’architecture pour désigner les concepteurs de près de 400 logements. Dans le quartier des Hauts-d’Asnières - 80 000 m2 de Shon à construire autour du terminus de la ligne 13 du métro - la SEM 92, pour assurer la commercialisation des charges foncières des bureaux, a associé des promoteurs à une redéfinition du projet urbain. « Nous avons pris en compte leurs remarques sur le positionnement des immeubles, la visibilité des façades… Nous avons ainsi signé une promesse de vente pour un premier programme tertiaire de 14 300 m2 avec Vinci Immobilier. Nous croyons beaucoup à ce type de démarche, surtout en période d’incertitude économique », conclut Hervé Gay.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur